Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 09:49

L'Ensemble Poirel présente le spectacle PINCE DE CRABE ! par les compagnies Les Fruits du Hasard et Kinorev, le dimanche 15 mai 2011 à 16h00.

Du partenariat des 2 compagnies nancéiennes est né un projet ambitieux où spectacle vivant et arts visuels s'enrichissent mutuellement. Mêlant théâtre, vidéo et musique interprétée en direct, PINCE DE CRABE ! est accessible aux enfants dès 6 ans.

 

Au fond des mers, dans le ventre d’un crabe géant
ou à travers le ciel accompagnées d’une sirène volante,
les héroïnes Mademoiselle Brune et Mademoiselle Rousse
traversent les mythes liés au monde marin...


noname-copie-1.jpg

"Aux yeux des jeunes spectateurs, et bien souvent de leurs aînés, l’image, partout présente dans
leur environnement, est quasiment devenue objet du quotidien. Avec Pince de Crabe ! nous souhaitons lui rendre une place de choix : un point de départ pour l’imaginaire, une ouverture
vers d’autres univers.
En plaçant le cinéma au cœur même du spectacle vivant, nous invitons le jeune spectateur (et
l’adulte qui l’accompagne) à franchir la frontière, perméable, qui sépare l’image et le théâtre, le
réel et l’imaginaire, le vrai et le faux.
Ainsi, la notion de « territoire », contenue dans l’histoire, trouve un parallèle direct dans le
partage des techniques utilisées, et en réalisant l’osmose entre théâtre, cinéma,
marionnettes et musique, forme et fond finissent par se confondre."

Synopsis

« Pince-Mi et Pince-moi sont dans un bateau. Pince-Mi tombe à l’eau, qui est-ce qui reste ? Pince-Moi ! »

Cette minuscule devinette surgie du tréfonds de notre enfance est le postulat de départ du spectacle. Avec cette simple affaire de syntaxe, plusieurs pistes nous sont proposées : « Pince-Mi tombe à l’eau », et c’est sûrement Pince-Moi qui l’y a poussé. Mais s’il reste sur le bateau, Pince-Moi le pince, puisque c’est dans la proposition. Ainsi il y a dans ce jeu une sorte d’absurdité. Une forme de syllogisme des plus réjouissants.
Théâtralement s’entend… Autrement dit, placez deux êtres humains dans un même espace, si possible réduit, laissez-les mijoter, et très vite vous risquez de voir s’immiscer entre eux le besoin de territoire et de propriété. Et si vous n’y prenez pas garde, la situation peut même virer vers des sentiments encore bien moins glorieux : individualisme, égoïsme, peur de l’autre, exclusion. Mais nous ne choisirons pas cette voie risquée car il en existe une autre, bien plus drôle, riche, enthousiasmante et ludique : l’imaginaire, le rêve, le jeu, le voyage, la découverte.
Donc, Mademoiselle Brune et Mademoiselle Rousse sont dans une barque échouée sur une plage. Cette embarcation d’un autre âge est leur contrée. Mais sans sa fonction de navigation, posée inutilement sur le sable, elle se révèle vite trop petite. Un territoire trop étroit. Pour préserver sa place, Mademoiselle Rousse va tenter d’éliminer Mademoiselle Brune. Comme dans le jeu. Et comme ces légumes et autres boîtes de soda qu’elle jette négligemment sur le sable. Donc, Mademoiselle Brune quitte la barque.
Momentanément. Car l’arrivée d’un crabe va perturber le projet de Mademoiselle Rousse. Qui pensait garder le territoire conquis pour elle toute seule. Et qui rappelle dare-dare Mademoiselle Brune, pour lutter contre ce crustacé importun. Et c’est elle, Mademoiselle Brune, qui va initier et mener l’histoire.
Profitant du passage dans le ciel d’un avion publicitaire vantant les mérites d’une pilule de jouvence à vous rendre belle comme une sirène, elle enclenche l’imaginaire et fait basculer la situation du quotidien vers le fantasque. La sirène se matérialise dans le ciel. Une vague emporte la barque.
Qui retrouve ainsi sa véritable fonction…
Accompagnée de la sirène volante, la pauvre barcasse devient alors vaisseau de pirates, tapis volant, coquille de noix ou Nautilus… Mesdemoiselles Brune, Rousse, et Blonde, voguent au gré des mythes liés au monde marin. Au fond des mers, dans le ventre d’un crabe géant ou à travers ciel, elles vont se les approprier, les rêver, les partager, les transformer. Et ce parcours improbable permet à Mademoiselle Rousse un cheminement intérieur qui va la conduire à accepter l’autre, à partager son territoire, et à prendre conscience de la dimension écologique de l’aventure. Bref à ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure...




+ d'info :
www.poirel.nancy.fr

accueil du public, billetterie :
Ensemble Poirel

3, rue Victor Poirel 54000 Nancy
téléphone : 03 83 32 31 25
courrier électronique : ensemblepoirel@mairie-nancy.fr


- le lundi de 14h à 18h
- du mardi au vendredi de 13h à 19h
- une heure avant le début des représentations

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici