11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 16:31

Agnès Obel, reine des glaces aux doigts de fée

 njp

 

 

            Pour les prémices du festival Nancy Jazz Pulsations, c’est Agnès Obel qui était conviée dans la magnifique salle Poirel à Nancy, le samedi 24 septembre. Et c’est dans une salle comble que Sophie Hunger  ouvra le bal.  La Suissesse de 28 ans arriva timidement sur scène avec ses deux musiciens avant de se mettre à chanter a capella avec une facilité déconcertante.

 

njp (11)

 

Une voix puissante et envoutante,  alternant entre l’allemand, l’anglais, le français et parfois même en suisse allemand « la langue de nos mères » déclarât elle sur des airs de folklore local. Sophie Hunger est une artiste qui puisse dans un registre tellement large qu’il serait difficile de la cantonner à un seul genre, la folk ne suffirait pas. Accompagnée par Michael Fleury à la voix, au glockenspiel et au trombone qu’il maitrise à merveille donnant une dimension nouvelle au concert et par Christian Prader à la guitare, à la flûte et au chant.

 

njp (3)

 

C’est grâce à ces multi-instrumentistes que l’absence de deux autres musiciens ne s’est pas fait sentir. La seule présence de Sophie Hunger et de ces rythmes endiablés accompagnés de mélodies suffirent à ravir le public qui ne cessa de l’acclamer. Et il y eu cette reprise de Noir Désir, le vent l’emportera, avec des airs de Reckoner de Radiohead, le genre de reprise qui vous fait penser que la version initiale ne vaut rien tant celle-ci vous transporte. Il y eu donc un deuxième rappel qu’elle fit assise sur le bord de la scène avec ses musiciens jouant juste avec sa guitare et sa voix aussi puissante que volatile. 

 

njp (4)

 


Après cette performance marquante de Sophie Hunger, ce fut au tour de la belle Agnès Obel de faire son entrée sur scène, elle aussi accompagnée par deux musiciennes : une harpiste et une violoncelliste. Avec  son acoustique, la salle Poirel était idéale pour accueillir Agnès Obel, son œuvre n’en était que sublimée, ses musiciennes y étant également pour beaucoup.

 

njp (7)

 

La voix de la jeune danoise si voluptueuse emporte, malgré une distance et une froideur palpable (peut-être dû aux origines …). Objectivement il n’y a rien à redire sur la prestation de la jeune artiste, elle joue juste et chante admirablement bien, un peu trop peut-être, ne laissant jamais place à l’improvisation, à des surprises,  seul quelques mots de français échappent à la rigueur d’Obel . Cette maitrise à la perfection en devient presque ennuyeuse. Agnès Obel n’est autre qu’une reine des glaces aux doigts de fée.  

 

njp (8)


 

Article et photos : Morgane Aubry

 

Set list Sophie Hunger:

Dia Fahrenda

Shape 

Marketplace

Headlights

The Fallen

Citylights

Protest Song

Spiegelbild

Sophie Hunger Blues

Religion

The Boat is full

Rise and Fall

Hotel Belford

Le vent l’emportera

Monkeys

---------------

Tell the Moon unplugged

--------------

 

 

Set list Agnes Obel:

Op

Philharmonics

Beast

Just so

Mouretta

Brother Sparrow

New song

Close Watch

Smoke & Mirrors

Wallflower

Sons & Daughters

Riverside 

Over the Hill

On Powedered Ground

-------------

Solo

Katie Cruel

 

 

njp (9)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici