8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 11:25

Malgrè la 4ème édition de la Nuit Blanche messine, pas moins de 4000 personnes se sont déplacées à la Rockhal vendredi soir pour admirer le dj allemand Paul Kalkbrenner. Aux platines depuis de nombreuses années, il s'était fait remarqué dans le film Berlin Calling, sortit en 2009, dans lequel il jouait un dj drogué, sorte d'extrapolation de lui-même.

 

kalkbrenner.JPG

 

C'est son frère Fritz (qui avait notamment fait la bande originale du film) qui sur les coups de 22h débuta ma soirée dans un style proche de son frère, alternant house et techno minimale.

 

kalkbrenner (2)

 

Le "grand" Kalkbrenner arriva quand à lui vers 23h30 sous les cris du public. Il commença son show sur Böxig Leise, extraite de son dernier album Icke wieder. Pendant plus de 2h, Kalkbrenner enchaîna les titres de façon peut-être trop linéaire. Mais réhaussée par une scènographie haute en couleur, composée des plusieurs écrans, de cubes et de trapèzes. il clôtura son set par la mythique Sky and Sand.

 

kalkbrenner (3)

 

Article et photos : Morgane Aubry

Partager cet article

Repost0

commentaires