Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 10:56

Ce samedi 7 mai 2011 restera un jour particulier dans un agenda rempli, défilant à toute vitesse.
A la fois un soir de concert, dans un pays voisin, l’Allemagne ;
La possibilité de revoir un groupe chéri, adulé, en bonne compagnie ;
la joie de découvrir une ville – Sarrebruck – un festival – Perspectives – dédié aux arts de la scène, fringuant partenariat franco-allemand.
Mais c’était aussi, un excellent moyen de mêler deux peuples juste avant de fêter la fin de cinq années d’une guerre qui s’est tut il y a maintenant 66 ans.
C’était surtout un jour qui avait commencé en musique, afin de saluer une dernière fois une personne dont il est certain que j’aurais pris plaisir à appeler ami, avec le temps.

Ce n’était donc rien de moins que ma sixième fois que je me retrouvais face à la fratrie des Ogres. Ce soir, ils m’ont permis de me découvrir un nouveau rêve : être surpris encore et encore pour leur prochaine tournée (je laisse le fait de pouvoir y être impliqué dans une autre strate de rêve !).
Mais bien avant de s’y projeter, il est bon de vous narrer l’expérience de ce concert. Car il faut bien parler d’expérience, et plutôt que de concert, spectacle serait un mot plus juste.
Faut-il parler de l’ambiance ? Des chansons de la setlist ? De la qualité du dernier album « Comment je suis devenu voyageur » ? Ou plutôt commencer par la première fois de certains, de la belle entente franco-allemande marquée par la défense hexagonale de la ville de Sarrebruck sur 3-0, du doux parfum d’été, de la grande forme de la famille comme du reste de toute l’équipe ?

ogres_barback.jpg

Très objectivement, je pourrais vous parler du côté engagé des Ogres, pour la musique, pour le monde, en politique ou pour la culture. Je pourrais également vous dire qu’à quatre, ils étaient cent sur scène samedi soir, exaltant leurs morceaux des milles instruments dont ils savent jouer, donnant une part belle et vraie à l’ensemble des personnes qui les accompagnent et qui font que Les Ogres de Barback soient si géniaux. Très objectivement, je pourrais vous dire qu’être technicien sur la tournée des Ogres, c’est dormir très peu, passer le concert à courir et endosser un rôle, jouer et se faire plaisir, se sentir aimé et exister autrement que dans l’ombre ! Je pourrais également vous narrer par le menu ce spectacle magique, ces surprises, ces aventures. Cette foule de nouveaux titres, cette persévérance dans les anciens. La réinterprétation de classiques, de la reprise la plus punk aux bootleg les plus improbables mais ô combien géniaux, NTM en tête.


Et puis, le plus simple serait de ne rien dire. De vous inviter à partir à la rencontre du paysage créé par les Ogres de Barback, de leur univers musical fantastique, pluriel, des milles sources d’inspirations qui peuplent leurs musiques, des astuces techniques, de la beauté visuelle de leur dernière création. Il serait même très juste d’en garder un souvenir aussi fort qu’il ne faille rien en dévoiler pour ne pas gâcher le plaisir aux futurs spectateurs. Le spectacle des Ogres de Barback ne se raconte pas mais se vie, tant l’expérience de deux heure et demie est significative, particulière, unique.

 

ogres_barback2.jpg

 

Invoquant des amis, des amours, des luttes, les Ogres de Barback ont réuni samedi soir familles et enfants, riant, souriant, des couples dansant, des amis joyeux, des anciens réjouis.
Les Ogres de Barback ont réuni autour de leur magie, de leur perfection musicale, de la poésie de leurs paroles, l’ingéniosité de leur mise en scène, l’humour de l’ensemble de leur œuvre.

A ce propos, je vous invite à suivre leur blog, petit bijoux de création, assurément la meilleur façon de vous inviter à venir les voir en concert, sans avoir besoin d’user de plan de communication, d’affiches grandiloquentes ou de chiffres affriolant.

Voilà finalement toute la beauté et le rêve créé et développé par les Ogres de Barback : la puissance du naturel.

ogres3.jpg

Et cette beauté, j’ai déjà repris rendez-vous avec elle. Ce sera le 02 juin prochain pour le festival Au Fond du Jardin du Michel !

Article : Ugo Schimizzi

Plus d'informations sur Les Ogres de Barback :

www.lesogres.com/

Leur blog de tournée, à voir absolument :

http://lesogres.com/blog/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici