15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 13:52

 

Jardin d'hiver du Michel : récit de concert

 

 

Pour sa troisième édition, la version hiver du festival le Jardin du Michel réunissait une fois encore un panel d'artistes de qualité à l'Autre Canal ce samedi 04 décembre.

Israel Vibration, tête d'affiche du soir, côtoyait dans la grande salle The Subs et AAAA, alors que dans la salle annexe de la salle nancéenne, Dub in VO succédait à l'ancien membre des Svinkels Gérard Baste.

Le lancement de cette 3ème édition a également vu apparaître les premiers noms de la prochaine édition du Jardin Du Michel, qui aura lieu cette année le premier week-end de juin (du 2 au 4 juin 2010). Ainsi donc, Les Ogres de Barback côtoieront Patrice, Raggasonic, mais aussi GaBlé, Lexicon ou encore Beat Torrent.

Mais revenons avant tout ça à notre froide soirée de décembre à l'Autre Canal nancéen, où 1200 personnes avaient décidé de se retrouver pour fêter la musique et la bonne humeur.

 

 

israel-vibration-jdm-nancy-041210-01.jpg

 

 

Dès 20h30, Incredible Polo investie la scène principale alors que le public commence doucement à affluer. Ambiance plutôt froide et l'homme solitaire rame pas mal au milieu de ses samples, ses boucles et son synthé.

 

groupe1-jdm-nancy-041210-01.jpg

 

 

Mais, sans se démonter, il arrangue la foule sans l'accuser, remettant à plus tard son interaction avec celle-ci. Décrit comme un « jeune artiste autodidacte, multi-talents et touche-à-tout ». Continuant ce soir comme depuis 10 ans à mêler tout à la fois le funk, le jazz noyant le tout dans des flots hip hop, l'énergumène se démène bien et la mayonnaise prend.

Jonglant entre différents types de voix, s'inventant un univers bancale et décalé, Incredible Polo est proche de son nom de scène. Génialement abruti, totalement à la rue, mais jouissif à voir et à entendre. Bonne découverte !

 

 

groupe2-jdm-nancy-041210-03.jpg

 

 

Direction ensuite la petite scène avec l'entrée en piste d'un ancien loustique des Svinkels, alias Gérard Baste. Flanqué d'un collègue au micro – A2H - et d'un second aux platines – Dr Vince -, voilà le délirant hip hopeur style bucheron motiver une salle chaude et bien remplie.

 

groupe2-jdm-nancy-041210-02.jpg

 

 

Se référant à son avocat alsacien favori Maitre Kanter, Gérard Baste est comme il est si bien dit « pertinent dans l'impertinence ». Amateurs des mots petits et gros, le rappeur à la dégaine ubuesque balance les coups et les sons, dans un bouquet de joie et d'explosions sonores bienvenues. De quoi bien lancer dans l'hiver naissantun festival qui commence à s'installer dans le paysage lorrain.

 

 

israel-vibration-jdm-nancy-041210-03.jpg

 

 

Sur les coups de 22h20 arrivent sur la grande scène les vedettes du soir. Israel Vibration, qui, comme leur nom l'indique nous viennent tout droit de Jamaïque, sont acclamés dès les premières notes. Preuve que le dossier de presse n'avait pas menti lorsqu'il précisait que le groupe était un des plus appréciés du genre en France.

Deux jeunes femmes, chargées des choeurs, accompagnent une demi douzaine de musiciens, répartis entre guitare, basse, batterie, synthé et chant. A ce dernier poste, ils sont deux à se relayer, armés de tout leur art, leur volonté et de béquilles, présence discrète d'une maladie – la polio – venue créer et souder leur groupe.

 

israel-vibration-jdm-nancy-041210-06.jpg

 

 

Les deux « frères » maîtrisent leur voix et se fondent dans les flots entétants des mélodies. La musique se déroule, sans accrocs, enveloppant la salle d'une torpeur bienheureuse. Israel Vibration a la force d'envahir l'espace avec un calme et un charme unique, ne laissant personne indifférent, sans jamais élever la voix ou déborder. Néanmoins, leur set, rythmé, ne nous laissera pas voir le temps filer, les rappels nous ramenant à une réalité revenue trop vite.

 

israel-vibration-jdm-nancy-041210-07.jpg

 

Les lorrains Dub in Vo enchaineront alors avec – à l'instar de leurs grands frères et cousins – des flows de dub qualibrés et travaillés, plongeant la nuit dans des vibrations électroniques.

Les belges de The Subs clôtureront la soirée, concluant un festival devenu rituel, habité par les habitués et recommandé par les nouveaux arrivants, laissant tout un peuple orphelin de grand rendez-vous jusqu'à juin prochain et le retour du Michel.

 

 

Récit : Ugo Schimizzi

Crédit photos : Juliette Delvienne

 

 

 

Plus d'informations sur :

 

Plus de photos du JDM Hiver 2010 :
groupe2-jdm-nancy-041210-02b.jpg

groupe2-jdm-nancy-041210-04.jpg

israel-vibration-jdm-nancy-041210-02.jpg

israel-vibration-jdm-nancy-041210-05.jpg

israel-vibration-jdm-nancy-041210-04.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici