Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 22:15

Un film de Clint Eastwood peut être vu comme une partie d’échec.

Pas une simple joute opposant deux novices. Non, un combat de maîtres, où la beauté de l’art est tout du long révélée.

Invictus, le dernier né du géant Eastwood, met en scène l’arrivée au pouvoir de Nelson Mandela, dans une Afrique du Sud déchirée, marquée par l’Apartheid encore présent dans de nombreux esprits.

 

affiche-invictus.jpg

 

 

Il faut l’avouer, le film est dans son ensemble hautement positif, finissant en apothéose sur l’éclatante victoire des Springboks, l’équipe nationale de rugby, face aux All Blacks de Nouvelle Zélande, à la coupe du monde de 1995, organisée sur les terres de l’Afrique du Sud. Beaucoup apprécieront, d’autres pourront reprocher – à juste titre – une œuvre plus nuancée. Cependant, il serait injuste de résumer le film à une succession de bons sentiments.

Comme souvent dans les films de Clint Eastwood, le personnage principal – ici Mandela joué par un Morgan Freeman exceptionnel – est entouré d’une myriade de seconds rôles chirurgicalement définis. C’est d’ailleurs ainsi que la magie du réalisateur opère si bien, décrivant toute l’attitude et la psyché d’un personnage au travers d’une action ou une parole.

Qu’il s’agisse ici de la conseillère de Mandela, sa servante, son service de sécurité ou la famille du capitaine des Springboks – François Pienaar joué par Matt Damon -, le moindre rôle est écrit de manière méticuleuse, rappelant à juste titre un échiquier efficacement maîtrisé.

La construction du personnage de Nelson Mandela est elle-même faite de nuances, partageant avec un humour discret, la destiné du président comme les aléas familiaux ou médicaux du vainqueur de l’Apartheid.

 

invictus2.jpg

 

Cette ségrégation qui mine les discours tout au long du film révèle d’ailleurs les qualités de tacticien de Nelson Mandela, qui, en une parole ou une action, finira par faire vivre le pays uni et coloré dont il rêvait.

Au travers notamment de sa relation d’égal à égal avec François Pienaar, nouveau porte-parole de ses pensées. Dans ce rôle, Matt Damon quitte quelque peu ses habitudes d’homme d’action surarmé de films comme La mémoire dans la peau pour trouver un juste milieu entre le sportif et l’homme d’influence au sein de son équipe.

Jouant à la fois sur le terrain de la politique comme celui du rugby, le film réussit à nous tenir en haleine plus de deux heures durant, proposant une rythmique juste et enivrante, jusqu’au bouquet final.

Clint Eastwood s’essaye même à quelques plans particuliers pris directement sur le terrain, jouant avec ce son strident produit par l’envol du ballon ovale.

Le sport apparaît comme un exutoire à ce racisme primaire qui opposa avec véhémence Afrikaners et peuple noir d’Afrique du Sud, trouvant dans l’emblème national et le dépassement de soi un sujet d’ouverture et de réconciliation.

 

invictus1.jpg

 

Invictus, sans être un chef d’œuvre tient grâce à la réalisation à la hauteur de la réputation de son auteur, excellemment bien porté par Morgan Freeman, magistral dans sa prestation du président Mandela. L’humour saupoudré avec justesse tout au long du film et le suspense comme toujours mis en place avec virtuosité amplifient la signature de ce long métrage de la patte du grand réalisateur qu’est Clint Eastwood.

Sur la même lignée que Million Dollar Baby, bien qu’en deçà et bien moins dramatique, Invictus est un film qui ne décevra pas le public fidèle du réalisateur, et saura attirer un public curieux par une réalité qui était encore d’actualité il y a de cela moins de vingt ans…

 

 

Ugo Schimizzi

Un article en partenariat avec les cinémas Palace et Caméo Ariel de Metz.

Retrouvez tous les horaires ICI sur le site de nos partenaires les cinémas Caméo ( Ariel - 24, rue du Palais à Metz Centre Tél. : 03 87 18 99 95 et Palace - Place St. Jacques Metz  Centre - Tél. : 03 87 18 82 49 )

Pratique : vous disposez du parking de la cathédrale, proche des cinémas, pour le prix de 0,50 Cts de 19 H à 1 Heure du matin !

Bénéficiez des tarifs des cinémas Caméo :

 

Tarifs à Metz

Prix

Conditions

ENTREE

6,90

 

TARIF FIDELITE

51 €

les10 séances valable 1 an, cumul pour 3 personnes

TARIF UNIQUE 

4,90

pour tous et tous les jours entre 13h30 et 14h30

TARIF REDUIT

5,80

Tous les jours sauf jours fériés et veilles de jours fériés pour lycéens, moins de 18 ans, chômeurs

6,20

pour les seniors, à partir de 60 ans sur justificatif, sur présentation de justificatif

5,80

pour les cartes partenaires CEZAM

TARIF ETUDIANTS

4,90

Mercredi toute la journée et, lundi, mardi, jeudi et vendredi de 13 H 30 à 17 H 45 sauf jours fériés et veilles de jours fériés, jusqu'à 30 ans, sur justificatif

4,90

sur présentation du passeport culturel, valable tous les jours à toutes les séances

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici