Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 00:36

Quelques heures avant de monter sur la scène du Jardin du Michel, Les Ogres de Barback, au travers de la charmante Alice, nous ont accordés une petite interview. L'occasion de revenir sur ce début de tournée en fanfare, l'organisation du groupe et quelques projets à venir.

 

Comment se passe la tournée ? Avez-vous connu des déceptions ?

Non, nous sommes super contents, nous sommes partis sur un projet de tournée imposant, comme ça nous arrive. On ne savait pas sur quoi on allait tomber, comment nous allions être accueillis. Concernant le spectacle en lui-même, il y avait beaucoup de choses à mettre en place. Notre premier spectacle s’est déroulé dans le Nord, c’était super bien, du coup on est parti un peu cool.

 

Vous avez un blog de tournée vraiment particulier, bien ancré sur le média internet. Quelle est votre position vis-à-vis de ce média ? Et concernant le piratage ?
On n'a jamais pris position contre le media internet ou le piratage mais la loi hadopi on est clairement contre. Au début, Deezer ne demandait rien à personne. Il mettait tout en ligne, donc nous nous sommes alliés avec les groupes qui voulaient une réglementation et nous sommes tombés d’accord. Il y a des choses assez bien gérées, on a aucun problème avec le net et la diffusion sur le net gratuite, puisqu’on met nous même des titres en téléchargement libre.

 

JDM11 0003B

 

Est-ce une solution efficace de promotion pour vous ?

C’est clair que c’est une solution dans notre combat d’indépendant. On a un rapport direct avec les gens. Ça met en contact tout le monde.

Le blog, les vidéos, c’est pour que les gens suivent la tournée au jour le jour. On trouve ça marrant de raconter comment se passe une tournée pour toutes les personnes qui ne savent pas trop comment ça se déroule habituellement. 

 

Vous intervenez vous-même sur le blog ?

C’est Marj’ du merchandising qui s’occupe du blog. Le soir on fait une réunion tous ensemble, on se pose et on lui dit ce qui nous intéresse, ce qu’on a envie de raconter et le lendemain elle travaille ! (rires)

 

Il existe un fort contraste entre vos vidéos assez délirantes et l’extrême concentration durant vos spectacles, quasi millimétrés…

Durant le spectacle nous sommes effectivement hyper concentrés, surtout là au début de la tournée. C’est assez millimétré. Cependant, il y a un tas de choses qui changent d’un jour à l’autre. On n’a pas toujours tout le décor, et on ne peut pas toujours l'installer comme on le veut. Ici au JDM, on joue une heure. Du coup on s’est demandé « qu’est ce qu’on fait, qu'est ce qu’on ne fait pas, comment faire les enchainements ! »
C’est vraiment dur, on monte sur scène, on ressort direct. On a pris une option un peu rock’n’roll.

Pour les vidéos, c’est pas Marj’ mais Mathieu (également responsable de la vidéo sur scène) qui s’occupe de faire une vidéo par semaine. Il part dans des délires complètement débiles et on n'est la plupart du temps pas au courant (rires). C’est pas super représentatif non plus, il arrive à nous faire faire n’importe quoi en 5 minutes. En fait, sur la tournée, on a une grosse partie de travail et de concentration. Les après-midis où on finit tôt, on peut cependant faire n’importe quoi !

 

Vos décors ont été créés par des personnes de la troupe du Royal De Luxe. Comment s’est passée cette rencontre ?

En fait sur « fin de chantier » (la précédente tournée) nous travaillions déjà avec eux. Matthieu Bony, le concepteur de notre décor, est quelqu’un que l’on connaît depuis des années. On a donc pensé directement à lui pour cette tournée.

JDM11 0008B

 

Vous êtes passés jouer Chez Paulette, invités par la Roulette Rustre, vous étiez il y a tout juste un mois à Sarrebruck. Avez-vous un ressenti particulier de la région ?

Non pas spécialement, mais Chez Paulette…on fait entre 80 et 120 spectacles par an. Chez Paulette fait parti des spectacles dont on se souviendra tout le temps. C’était particulier, super salle, super bien accueilli, on s’est super bien entendu avec La Roulette. Et pourtant niveau conditions ce n’était pas l’idéal. Par exemple, chaque loge fait 1m par 1. On était 30 serrés dans ces loges à la fin du concert. Mais voilà, Chez paulette c’était inoubliable…

Sarrebruck aussi c’était bien, à peine à 7 km de la France, mais c’était une des rares fois où l'on jouait en Allemagne.

Ca a carrément bien marché entre le public français et allemand. Et puis on était hyper impressionné que les gens soient venus sur la place et ne soient pas repartis au bout de 5 chansons. Parce qu'avant le concert, il y avait très peu de monde et on avait un peu peur du résultat !

 

Vous passez 6 mois sur la route, à quatre, mais aussi avec toute votre grande famille. Jamais de risque d’implosion ?

On arrive à vachement bien s’organiser des temps pour nous, même en tournée, ce qui fait que nous ne sommes pas toujours les uns sur les autres. Hier soir j’étais chez moi, après demain aussi, j’habite à 500km de tout le monde. On n’est pas tant que ça les uns sur les autres. Parce qu'on a réussi à s’organiser dans ce sens-là et qu’on peut se le permettre. Quand on avait moins de moyens, on était toujours sur la route, tous ensemble 24h sur 24. Encore plus à l’époque du chapiteau.

On ressemble vraiment à une grande famille au delà de la fratrie mais ça se passe bien, sinon on ne serait plus là ! (rires)

 

Comment se passe l’exploration de nouveaux instruments ? Comment vous répartissez vous ceux-ci ?

A la base on en a chacun des bien définis. Après c’est vraiment chaque membre du groupe qui amène le nouvel instrument en disant « j’ai envie de tester ». Nous on est super contents quand il y en a un nouveau. Le duduk (un instrument arménien à vent) c’était clair qu’il était pour Mathilde, puisqu’elle fait les vents. Mais sinon, c’est vraiment le principe du « moi j’ai découvert »

 

_IGP2351.jpg

 

Vous avez joué Jojo à Sarrebruck en duo avec Les Hurlements d’Léo grâce à l’apport de la vidéo. L’avez-vous créée pour l’occasion ou est-ce une vidéo que vous aviez enregistrée à l’époque d’Un Air Deux Familles ? Avez-vous encore des relations avec Les Hurlements ?

Les images du chapiteau ont été tournées à l’époque, mais les 2 chanteurs ont été filmés avant de partir en tournée. On se croise assez souvent, mais Les Hurlements ne sont plus exactement composés des mêmes personnes, mais c’est vrai que nous croisons les autres aussi. On a toujours de bonnes relations mais pas de nouveau projet commun à venir pour le moment.

 

Niveau création et spectacle, vos tournées semblent aller de « pire en pire » ! Jusqu’où iront les Ogres ? Avez-vous déjà une petite idée de vers où vous voulez aller ?

Oui on voit vers où on va. Sur du court terme. On va probablement repartir sur un album pour enfant, donc peut-être qu’on fera un spectacle en fonction.

 

 

 

Merci à Alice pour sa gentillesse et à sa patience, mais aussi à Julien "gold shoes" :)

 

 

Retrouvez le blog de tournée des ogres :

http://lesogres.com/blog/

 



Propos recueillis (avec grand plaisir) par : Ugo Schimizzi

Photos : Juliette Delvienne (conférence) / Ugo Schimizzi (live)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici