Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 23:23

Charge 69 est de retour.
Charge 69, c’est un groupe qui existe bon gré mal gré depuis 1993.
Ils ont déjà sorti 4 albums, des dizaines d’EP’s, de signles de maxis et des compiles.
Bien sûr, Charge 69 passerait difficilement à la radio. Mais Charge 69 s’en fou.
Charge 69 est un groupe de punk issue de la scène Lorraine, de Metz plus exactement.
Quatuor formé autour de Vérole au chant et de Caps à la basse, le groupe revient sur le devant de la scène avec leur nouvel album «  Résistance Electrique ».
La pochette, contraste de rouge et de jaune donne vite le ton du cd à venir et des 16 titres prêts à exploser. Un savant mélange entre grenade et guitare vient barrer en diagonal cet artwork.

 

http://1.bp.blogspot.com/-Hhm379QDc0g/Tg67jLgBPxI/AAAAAAAAAac/veZ66XyHA-o/s1600/folder.jpg

 

A l’intérieur, patchwork de couleurs, grosses typos rentre dedans. Les titres accrocheurs sont assez évocateurs du feu qui couve : « legitime vengeance » ; « le crepuscule des damnés » ; « rêves lacérés » ; « en lambeau ».
Les idéologies punk sont bien là, « no futur » en tête, très vite suivi de ce qui pourrait être formulé comme « notre présent est foutu » (bien sûr sans aller jusqu’au caricatural « c’était mieux avant »).
Ce qui frappe, c’est cette certaine intemporalité qui flotte dans ce cd. Les textes s’adaptent bien à l’époque mais pourraient tout autant être la haine de deux ou trois générations précédentes. Les textes oscillent entre rage simple bien cadencée et recherche esthétique et rythmique où les mots se répondent et s’entrechoquent dans le mal être humain et urbain.
Tous comme leurs confrères messin de Néophyte, les mélodies et refrains rentrent vite en tête, les distos sont lourdes et les accords volontairement limités. Néanmoins, les mélodies sont pour le moins efficaces. Les thèmes abordés respirent profondément les thématiques punks, privilégiant les questions de société, la haine de l’ordre et des lois, l’intérêt et le prix de la vie, sa propre vie, le capitalisme grand gourou des relations, et puis un certain mal être ambiant qui ressort au travers des paroles.
L’environnement de Charge 69 ressemble à une terre brûlée, lacérée par les vices et les maux, d’où la musique s’extrait comme ultime rempart, comme la boule au fond de la gorge qui hésite entre cri de révolte et larmes de souffrance.
La simplicité qu’il serait facile d’appliquer au mouvement punk et à ses revendications se révèle finalement être un rappel clair de droits et désirs fondamentaux. Ma seule envie serait de pouvoir lire un certain message d’espoir, des solutions au sein de ses textes. Mais est-ce vraiment le leitmotiv de ce mouvement dans lequel s’inscrit le groupe ? 
Sur le fond comme sur la forme, Charge 69 réussie donc bien au travers de ce nouvel opus, « Résistance Electrique » à faire passer ses messages, la production de qualité ne faisant que rehausser des textes travaillés – quoique parfois un peu faciles, imprimant dans l’acier des refrains carrés, entêtants.

 

 

Article : Ugo

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici