Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 17:25

 

 2006. Le monde ne le sait pas encore, mais un bouleversement musical va se produire cette année-là. En effet, en fin d’année, un jeune homme de 27 ans décide d’enregistrer une vidéo de l’une de ses compositions et la poste sur un célèbre site de streaming. Drifting, extrait de l’album « Art of Motion », permet à la planète musicale de découvrir un artiste hors du commun tant par sa manière de jouer de la guitare acoustique que par la qualité de ses compositions. Andy McKee fait son apparition et le succès est fulgurant. 29 millions de vues pour Drifting et plusieurs millions pour ses autres vidéos. Il s’impose rapidement comme une référence dans le genre. C’est cette simple vidéo qui lui permettra de réaliser son rêve et de tourner partout à travers le monde. Y comprit à Metz…

 

Inutile de préciser que, petit guitariste amateur que je suis, j’admire Andy McKee et son style de jeu si particulier et reconnaissable entre tous. McKee est l’un des artistes les plus connus de la planète Internet et, sans conteste, l’un des plus talentueux. Une technique impeccable, une originalité dans ses compositions et des instruments plutôt intrigants (j’y reviendrai…) font de cet homme un OVNI dans le paysage musical actuel. C’est donc avec une impatience rare que je me suis rendu, mercredi soir, à la Chapelle des Trinitaires à Metz pour vous faire partager cette soirée.

 

andy-mckee 4148.3

 

Après une attente relativement courte, c’est du premier rang de la salle que j’observe la rampe de spots bleus éclairer les trois guitares sur scène tandis que le reste de la pièce est plongé dans la pénombre. Une chose est certaine, le Monsieur sait se faire désirer. Il faudra attendre cinq minutes de plus avant de voir un petit bonhomme un peu rond s’avancer sur scène, une sangle de guitare enroulée dans la main, un grand sourire aux lèvres. Un rapide signe à la foule, et il s’empare de la guitare la plus à gauche. D’apparence plutôt banale, celle-ci est de loin la plus spéciale des trois présentes : les frettes (ces petites tiges que vous pouvez voir le long du manche et qui délimitent les « cases ») ne sont pas, comme d’ordinaire, perpendiculaires à l’axe du manche, mais inclinées d’un angle allant approximativement de 60° au niveau de la caisse, jusqu’à 120° à l’approche de la tête. Cette guitare unique en son genre, Andy est le seul capable d’en jouer. Certains ont essayé, aucun n’a réussi. Et lorsqu’on voit ce qu’il en fait, on ne peut plus douter de son talent.

 

andy-mckee 4160.3


Après un « Bonsoir » en français, c’est en anglais que l’artiste nous parle du premier morceau de la soirée, Art of Motion, et attaque tranquillement un concert qui s’annonce, d’ores et déjà, grandiose. L’ambiance est immédiatement installée. Le public est silencieux et respectueux de celui que beaucoup considèrent comme un véritable Dieu. Une brève hésitation se fait même sentir à chaque dernière note avant de lancer la salve d’applaudissement, chacun cherchant à savoir si Maître McKee va continuer à dispenser sa leçon ou si le moment est venu de laisser éclater son enthousiasme et sa joie.

 

 

andy-mckee 4284.3

Quelques mots au public, et c’est au tour de Everybody Wants to Rule the World, reprise des célèbres Tears for Fear, de venir nous bercer. Car s’il est une chose certaine avec la musique d’Andy, c’est qu’elle est tout ce qu’il y a de plus apaisante et semble, d’après ce que j’ai pu voir du personnage, refléter exactement le caractère de son interprète. En effet Andy semble être une personne relativement calme. Ouvert, drôle et généreux, il n’hésite pas, entre chaque morceau, à prendre quelques minutes pour présenter le prochain et donner quelques explications à son sujet mais aussi ses influences, ses inspirations… Un véritable instant de partage et de simplicité que nous propose le guitariste.

 

Après quelques morceaux, Andy repose sa guitare pour s’emparer de sa guitare-baryton (à la magnifique caisse verte) et se lance dans une nouvelle série de chansons, toujours entrecoupées de petites anecdotes. Nous apprenons ainsi que son attrait pour la guitare acoustique lui est venu de Michael Hedges, qu’il a apprit la guitare comme tout le monde, en recopiant les soli de ses groupes préférés, ou encore, dans un autre registre, qu’il est nouvellement père de famille depuis huit semaines.

 

andy-mckee 4311.3

 

Un dernier morceau avant l’entracte, et c’est avec Away qu’Andy tire sa révérence pour une pause d’une vingtaine de minutes. Un morceau qu’il joue d’ailleurs sur sa guitare-harpe, un instrument presque aussi étrange que son propriétaire et qui est constitué de deux parties. La première est une guitare acoustique tout ce qu’il y a de plus normale. La seconde, solidaire de la première, est une sorte de prolongation de la caisse de résonnance dans une protubérance surplombant le manche. On y discerne trois ouïes (ouvertures dans la caisse, traditionnellement rondes sur les guitares) qui servent à propager le son des cordes tendues sur cette partie de l’instrument. Produisant un son assez proche d’une basse, elles permettent à Andy de jouer à la fois la basse, les percussions (en frappant la caisse de sa paume) et la mélodie sur un même morceau.

 

andy-mckee 4408.3

 

De retour après vingt trop longues minutes, Andy poursuit sa démonstration de la guitare-harpe avec Into the Ocean et The Friend I Never Met, chansons dédiées à celui qu’il aurait voulu avoir pour ami et partenaire de jeu, Michael Hedges. De retour sur sa guitare-baryton, Andy nous fait une nouvelle fois montre de son talent dans une somptueuse reprise de Tight Trite Night du grand Don Ross. Après un Heather’s Song (chanson nommée en hommage à sa sœur), c’est avec un poignant For My Father qu’Andy poursuit. Un morceau qui ne m’avait jamais marqué, mais qui, ce soir, me donne des frissons.

 

Après une demi-heure, Andy McKee achève sa prestation sur ses très célèbres Rylynn et Drifting et quitte la scène sous les acclamations d’un public qui ne saurait en rester là. Premier retour de l’artiste pour un rappel. S’éclipsant à nouveau à la fin du morceau, il est contraint de revenir une seconde fois pour nous interpréter une reprise de celui qui, décidément, aura eu une place plus qu’importante sur cette scène ce soir. Ragamuffin de Michael Hedges sonne le glas d’une soirée mémorable empreinte de poésie, de paix et de bonnes vibrations. La générosité dont McKee aura fait preuve tout au long de la soirée ne connaîtra pas de limite et l’amènera à traverser la foule après le set pour s’installer à une table et démarrer une séance d’autographe et de discussions diverses avec ses fans.

 

andy-mckee 4411.3


Andy Mckee, un artiste simple, doué et talentueux, qui ne cherche pas à épater la galerie, mais simplement à faire ce qu’il aime pour toucher un maximum de gens. De par ses sourires, ses regards et ses paroles, il vous donne envie d’entrer avec lui dans ce monde de notes et de rythmes qui est le sien et dont on ne voudrait, tout simplement, jamais sortir. Un humain comme on aimerait en voir plus souvent sur scène…

 

 

Photos : Samantha Rodriguez

Article : Dom' Panetta

 

 

 

Plus d'informations sur Andy McKee :

http://www.andymckee.com/

 

 

Un concert Notice France :
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus d'informations sur Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici