Lundi 26 décembre 2011 1 26 /12 /Déc /2011 14:23

Tout le monde en parle, certains la craignent, une tempête s’apprête, selon nos amis météorologue, à balayer notre région. N’étant pas moi-même en mesure d’infirmer ou de confirmer ces prévisions, la seule chose que je puis affirmer, c’est qu’un véritable ouragan s’est abattu ce soir sur le Seven Casino d’Amnéville. L’ouragan AaRON a pris possession des lieux avec son raz-de-marée humain et ses rafales de notes. Melting-Actu y était, prêt à braver la tempête pour vous faire revivre cette soirée mouvementée…

Il est 19h10. La nuit est depuis longtemps tombée et le vent se lève doucement. Il est possible qu’on l’ait, finalement, cette tempête. Mais peu importe, là où nous allons, nous n’avons rien à craindre. Car la salle de spectacle du Seven Casino d’Amnéville se trouve en sous-sol. Tel un abri anti-tornade, elle nous protègera si, comme le craignaient jadis nos ancêtres, le ciel venait à nous tomber sur la tête.


aaron-1472.2.jpg

 

À 19h30 précise, les agents de sécurité séparent leur cordon humain et laissent la petite foule qui s’était amassée devant eux s’engager dans l’escalier menant à la salle. Nous revoici plongés dans ce couloir souterrain qui, une fois de plus, me rappellera l’univers de Lewis Caroll. Rien n’a changé depuis ma dernière visite en mai. Les murs oranges, les lampadaires-champignons, les appliques murales en fleurs… Pourtant cette fois, ce n’est pas au Pays des Merveilles que je me rends, mais plutôt au Pays Imaginaire (Neverland en anglais pour ceux d’entre vous qui l’ignoreraient…). Car ce soir, c’est AaRON (« Artificial Animals Riding On Neverland » ! ) qui nous accueille. Et autant vous dire que c’est une soirée que nous attendons tous.


aaron 1225.2


J’ai découvert AaRON, comme beaucoup, en 2007 avec le titre U-Turn (Lili) qui, je dois bien l’avouer, ne m’avait pas, à l’époque, marqué plus que ça. Ne voulant néanmoins pas rester sur une mauvaise impression d’un groupe dont tout le monde disait qu’ils étaient incroyables, j’ai pris le temps de me plonger dans leur Neverland et j’y suis tout simplement resté bloqué. C’est la chanson Endless Song et son ambiance si particulière qui m’a immédiatement interpellé. S’en était fini pour moi, j’étais coincé à jamais au Pays Imaginaire d’AaRON. L’arrivée, en 2010, de leur second album, « Birds In The Storm », fût une confirmation du talent du duo français. Si le côté sombre des titres est plus subtil à discerner, il reste bien présent, agrémenté de tout un tas d’arrangements nouveaux, offrant une évolution notable dans le son du groupe.

Alors que je patiente au milieu de la foule, confortablement (ou pas…) installé au troisième rang, je me prends à écouter les conversations autour de moi. « Entendre » plus qu’ « écouter » à vrai dire tant il semble qu’un concours se soit déclenché pour déterminer qui parlera le plus fort dans cette fosse. La surprise vient pour moi de plusieurs conversations différentes tournant autour du même sujet : y aura-t-il une première partie ? Premièrement, mesdames, mesdemoiselles et messieurs, sachez qu’il suffit de regarder sur scène pour avoir la réponse à votre question : lorsqu’il y a deux batteries, dont une dissimulée par un drap mais tout de même reconnaissable, il y a de fortes chances pour qu’il y ait une première partie. Ceci étant dit, plusieurs personnes
semblaient se plaindre de ces groupes « chiants » qui leur font « perdre leur temps » alors qu’ils pourraient voir plus longtemps leur groupe favori. Tout d’abord sachez que, bien souvent, vos groupes favoris ont été ces groupes « chiants » que vous déplorez.
Avant d’être célèbres, eux aussi ont fait des premières parties et ce n’est que justice que d’autres fassent les leurs. Ensuite, un artiste qui veut passer des heures sur scènes le fait et ce, qu’il y ait ou non une première partie (exemple de Damien Saez qui, lors de son dernier passage au Galaxie, nous a offert plus de deux heures de musique après les quarante-cinq minutes de Cascadeur). J’avoue avoir été plutôt choqué et révolté par ce comportement d’enfant gâté démontrant une fermeture d’esprit en total désaccord avec le monde d’AaRON.

Mais je referme ici la parenthèse « coup de gueule » de cet article et reviens à mes moutons : c’est Greenwich Cavern qui aura ce soir la dure tâche d’ouvrir les festivités ! Pour les habitués de Melting-Actu, ce nom vous évoquera surement quelques souvenirs. Pour ma part, c’est la deuxième fois que j’assiste à une performance du groupe, la première étant le concert d’Empyr dont ils assuraient, déjà, l’ouverture. Ce soir pourtant, c’est un tout autre groupe que je vois monter sur scène puisque le quatuor nous propose une version « unplugged » (littéralement : débranchée) de son set habituellement rock électrique. Après un démarrage piano-voix par Olivier (chanteur), le groupe au complet entame leurs morceaux phares avec notamment Salem et Texas Blood. Ils quitteront la scène une trentaine de minutes plus tard, forts d’une prestation impeccable, quoi que trop courte selon moi. Les applaudissements et acclamations seront, nnéanmoins, nourris, certains ayant peut-être revu leurs opinions sur les premières parties.

21h30. Il est temps de passer aux choses sérieuses. Après cinq minutes d’une introduction instrumentale plutôt… étrange, voici que montent sur scène Simon Buret et Olivier Coursier, les deux « vrais » membres d’AaRON. L’un est au piano, l’autre au micro. Et c’est parti. Ils sont très rapidement rejoins sur scène par une guitariste, un bassiste et un batteur. Et c’est là que je reçois ma première claque. Décidément, après Raphaël, ce deviendrait presque une habitude pour moi de recevoir des baffes musicales dans cette salle. Car, si nous avons tous en mémoire les morceaux tristes et mélancoliques du groupe, sur scène, c’est une toute autre histoire. Ça bouge, ça saute, ça court. Bref, c’est un joyeux bordel (passez-moi l’expression) qui se déroule devant mes yeux et qui m’en met plein les oreilles. Et croyez-moi, quand je parle de bordel, je pèse mes mots. La guitariste devient vite pianiste, le bassiste prend la guitare (électrique ou lap-steel – modèle qui se pose sur les genoux), Olivier passe du piano à la guitare et Simon, du chant à l’harmonica en n’oubliant pas le piano… Bref, vous avez compris l’idée.


aaron 1081.2


Pendant environ une heure et demi (là aussi, trop courte), le groupe enchaîne sur scène les morceaux d’une setlist mêlant habilement les anciens et nouveaux titres, le tout repris en chœur par un public conquit et aux anges. Simon ne tarira d’ailleurs pas d’éloges sur la foule qui, selon lui, place la barre très haut pour ceux du lendemain qui auront la lourde tâche de faire mieux pour la dernière date de l’année. D’une manière générale, Simon ne cessera, tout au long du concert, de remercier le public, des étoiles dans les yeux et de nous envoyer régulièrement des marques d’affection et de remerciement. Une attitude généreusement récompensée par une foule qui s’égosillera toujours plus pour le satisfaire.


aaron 1351.2


La prestation est énergique, bien qu’en grande partie composée d’instruments acoustiques et propres. Les morceaux sont différents de ce que l’ont peut avoir l’habitude d’entendre sur les albums, et pourtant identiques. AaRON réussi le tour de force d’installer une ambiance électrique à un concert acoustique. Le tout, porté par un jeu de lumière particulièrement réussi et maîtrisé.


aaron 1385.2


Puis finalement, alors que le public est loin d’être rassasié, le rappel s’achève, les membres du groupe saluent une dernière fois l’assistance et s’en vont, laissant là leur public, heureux d’avoir assisté à cette prestation, mais néanmoins déçu qu’elle n’ai pas durée plus longtemps. Mais on fini par se dire que c’est mieux ainsi, qu’il ne faut pas trop en avoir d’un coup. Savourer ce qu’on nous donne, et en reprendre au prochain service. Car si une chose est certaine, c’est que je ne raterai pas leur prochaine date dans notre région. À bon entendeur.

 

aaron 1412.2

 

Photos : Samantha Rodriguez

Texte : Dom Panetta

Par Melting-Actu - Publié dans : CONCERTS / FESTIVALS : PHOTOS / ARTICLES - Communauté : Evènementiels dans le Nord Est
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés