Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 13:14

 

EMPYR + Greenwich Cavern
Vendredi 25 Mars à 20H30
La Chapelle des Trinitaires  / Metz

A l'occasion de ce concert, Melting-Actu, en partenariat avec Notice France vous offre 10 invitations pour le concert de Empyr le 25 mars prochain aux Trinitaires (Metz). Pour cela, écrivez-nous un mail à ugo.meltingactu 
( at ) gmail.com en nous précisant le concert et vos coordonnées.
Les habitudes sont, quand même, de sales petites choses. Elles ont parfois la vie dure. Elles peuvent faciliter les processus. Elles peuvent aboutir sur un excellent album comme "The Peaceful Riot", premier essai d’Empyr paru en 2008. Mais les atavismes de songwriting, les inerties sonores peuvent, également et dans le même temps, aliéner la créativité de garçons bourrés d’idées, freiner une inventivité qui n’a besoin que de quelques secousses pour donner sa pleine ampleur. Empyr, c’est dans le désordre Benoît Poher, Frédéric Duquesne, Benoit Julliard, Florian Dubos et Jocelyn Moze. Des garçons qui ont fait partie ou font partie, dans le désordre, de rutilantes machines comme Watcha, Kyo, Pleymo ou Vegastar. Un passé aussi riche laisse forcément quelques traces : les réflexes et automatismes ont d’abord eu le cuir un peu épais. Empyr, à l’aube de "The Peaceful Riot", était certes un groupe neuf, mais son identité n’était pas une page tout à fait blanche.

«On s’est rendu compte que "The Peaceful Riot" avait été un moyen pour nous d’évacuer toutes
les frustrations, toutes les envies qu’on avait en nous depuis des années dans nos groupes respectifs. C’est un disque qu’on adore, on s’est bien éclatés, mais on s’est rendu compte a posteriori qu’il est un peu connoté, marqué par les codes des groupes qu’on écoutait tous dans les années 90. De la musique contemplative, progressive, très rock, métal -une petite partie seulement de tout ce que l’on écoute.
Et ces limites, on a les ressenties assez vite, notamment en concert : on a compris qu’on préférait quand les choses étaient plus pêchues, plus dynamiques.» Ceci expliquant sans doute un peu cela, Empyr n’a donc pas, avec le pourtant déjà large "The Peaceful Riot", encore eu la chance de montrer son vrai visage. La facilité et des écoutes trop superficielles ont voulu cantonner le groupe à l’horizon réduit d’un rock sombre et aux atmosphères métal ? C’est mal connaître les garçons, dont les horizons sont aussi larges que la musique moderne. On pourrait ainsi lister à la Prévert les groupes et artistes qui nourrissent, consciemment ou par lointaines réminiscences, les esprits remuants des cinq garçons – en interview, on entend aussi bien parler de Beirut que d’Editors, de Deftones que de Damon Albarnde M.I.A. que de Feist, de Beck que de Apparat.

Mais l’influence principale du groupe ne porte finalement pas de nom en particulier. Elle réside dans son ouverture absolue, dans sa sensibilité à tout ce qui titille ses synapses ; l’influence principale d’Empyr est, finalement, Empyr lui-même. Encore fallait-il le prouver. Par envie de changement, pour inventer, justement, le moyen de mieux articuler ses univers et goûts multiples et pour aller chercher des noises aux groupes platinés avec lesquels il se sait capables de rivaliser, le groupe a dû effectuer sa révolution intime. Pas une petite, et plutôt radicale la révolution. Car armés de l’admirable courage de ceux qui n’ont peur que du surplace, ils ont littéralement tout cassé –pour, évidemment, mieux reconstruire.
Contre la démocratie totale des groupes trop cimentés et parce qu’ils ont souvent abandonné la guitare comme base de composition, les garçons ont trouvé une formule qui démultiplie les idées de tous sans les niveler par le bas, un modus operandi permettant d’échapper aux compromis castrateurs.

http://www.empyrmusic.com/index_02.jpg

Nouvel Album : Unicorn. Sortie 15 Avril 2011
1er single : It's Gonna Be
 
Le résultat ? Un disque bien plus fidèle à l’esprit de ces cinq garçons joyeux qui n’arrêtent pas, un instant, de se marrer. Un album chaud, énergétique, hédoniste, optimiste. A l’image de son excitante pochette, un disque charnel, aphrodisiaque, presque érotique –la Licorne fantasmatique choisie par le groupe a, dans les vieilles mythologies, la réputation d’accélérer la fusion des corps et d’affûter les désirs.
Un disque puissant, souvent, un disque bricoleur, régulièrement, un disque agile, toujours.
C’est, d’une certaine manière, un disque anticrise : fait grâce au plaisir et pour le plaisir, il se danse sur des dancefloors rugueux, s’écoute en pleins ébats, fait se secouer les chairs dans des salles de concerts incandescentes.

L’attaque se fait en force, avec It’s Gonna Be, premier de ces hits potentiels. Un lancinant appel à la joie instantanée, un son énorme comme le Texas, un équilibre impeccable entre électro et rock, des mélodies vives et enragées comme un félin furax. Plus loin, dans un mix similaire de rythmiques survitaminées, de guitares tranchantes, de basses enveloppantes et de voix acrobates, la tonitruantes Do It ou la très nerveuse Happy and Lost provoquent le même effet d’antidépresseur immédiat, donnent envie de danser au plafond, de partir à la conquête du Monde, de galoper vers les étoiles, de jouir sans entrave. La pop très power d’Helena ou de Souvenir, leurs cathédrales sonores, leurs guitares rugissantes et leurs mélodies vocales indécollables pourraient, quant à elles, recoller un fier sourire aux babines de tous ceux
qui pensaient avoir fait le tour du rock qui fait jouir. La grande Quiet pourrait faire rougir les Pixiesla romantique Still Here va chercher ses airs merveilleux et la brillance de sa production dans les étoiles.
Le deuxième album d’Empyr est une collection de tubes dont l’évidence frappe fort. Dès la première écoute. On parierait nos deux mains que les ondes FM et les scènes internationales chavireront en quelques coups. C’est le rêve d’un groupe qui s’est donné les moyens pour, et ce sera justice.

Plus d'informations sur Empyr :

 

 

Un concert Notice France :
 

 

Plus d'informations sur Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici