15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 00:26

Mercredi 31 octobre, 23h45, aux abords d’une célèbre discothèque messine. La file de personnes qui attendent pour entrer dans l’établissement est impressionnante. L’explication est simple : Michaël Youn va se produire ici ce soir, à l’occasion d’un concert des « Fatal Bazooka ».

 





 



 


 

 


Il fait si froid dehors que je regrette immédiatement de ne pas avoir mis de cagoule; si seulement j'avais écouté les recommandations de la chanson... Ça y est, j’ai le nez qui coule ! Heureusement, je réussis rapidement à franchir la porte tant convoitée, en annonçant que je suis ici pour interviewer l’ex-star du « Morning Live ».

 Une fois à l’intérieur, ça va tout de suite mieux : salle surchauffée, videurs sympas et kyrielle de sublimes jeunes filles bougeant leur « boule » aux quatre coins de la piste de danse. Serait-on en train de (re)tourner un clip du groupe nominé aux MTV Europe Awards dans la catégorie « artiste français de l’année » ? Je m’installe donc « Trankillement » au bar ; encore un petit quart d’heure d’attente et Michaël va pouvoir m’accueillir, c’est ainsi que la chose a été convenue.

Deux heures plus tard, l’ex-marin chanteur des Bratisla Boys débarque avec toute sa cour. Il paraît dans un état euphorique, fidèle à l’image qu’il véhicule à travers les médias. Je me sens pris au dépourvu, ayant à peine eu le temps nécessaire pour apprendre par cœur l'intégralité des questions que je souhaite poser... Bizarrement, l’air du tube « Comme des conards » me trotte dans la tête…La vedette des « Onze commandements » va maintenant se préparer pour le show, donc impossible évidemment de pénétrer dans la loge car je risquerais tout de même de le voir « Pluskapoil » !

Les fans, de l’autre côté de la porte, n’en peuvent plus de patienter et l’émeute semble inéluctable. J’espère que Michaël n’a pas entamé un « régime kebab » jusqu’à ce qu’il prenne dix-huit kilos comme pour le tournage d’ « Incontrôlable », parce que ça lui a quand même pris deux bons mois ! Ou pire, qu’il se confonde soudainement avec son personnage du film « Héros », et qu’il n’ait plus envie de faire rire, prenant un otage dans sa loge par-dessus le marché !

Au bord du désespoir, j’ai un sursaut d’optimisme lorsque l’imposant garde du corps de l’interprète d’ « Iznogoud » m’annonce que je vais enfin pouvoir faire mon métier, et que je salue les Fatal Bazooka au grand complet.

Cinq minutes plus tard, l’interview est terminée…Sa retranscription écrite complète est cependant ici impossible, vu le peu de matière qui en a résulté. Néanmoins, Michaël a révélé deux facettes pas toujours connues de sa personnalité : premièrement, il se veut pédagogue en déclarant : « N’achetez pas de drogue, devenez une star et elle sera gratuite »; deuxièmement, il sait faire preuve de philosophie en interrogeant : « Est-ce que tu penses qu’il est terrible de vivre seul sous le souffle glacial de sa propre loi ? …».

 

Aller salut Michaël, rendez-vous peut-être au cinéma pour la sortie de ton prochain film, « Aux armes, etc. ». Pour ma part, je vais me défouler en dansant le « Frunkp » sur Alphonse Brown !

 
M. F.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-bobby 15/11/2007 12:25

Fidèle à sa réputation de trublion, je crois qu'on peut dire sincèrement que MY n'est qu'un truducu

Texte Libre

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici