9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 02:28
Comédie dramatique franco-libanaise de Nadine Labaki. …Avec Nadine Labaki, Yasmine Elmasri, Joanna Mkarzel, Gisèle Aouad…
 
Où l’on découvre, pour ceux qui ne le savaient pas encore, que les relations amoureuses sont compliquées…et que le mensonge y est omniprésent !
 
Un salon de beauté, en plein cœur de Beyrouth, est le point de départ de plusieurs portraits croisés de femmes en quête de bonheur et donc confrontées à de multiples, voire insurmontables, obstacles…
Layale, tout d’abord, est amoureuse d’un homme marié qu’elle voit entre deux épilations, et doit cacher cette liaison honteuse à ses parents.
Nisrine, ensuite, fiancée en pleine préparation de son mariage qui n’a pas encore tout dit à son futur époux… 
Rima, elle, est attirée par les femmes, chose difficilement avouable dans une société libanaise encore très traditionaliste.
Jamale, enfin, se ment à elle-même en refusant d’accepter son âge et s’évertue à passer des castings où elle se retrouve en compétition avec des actrices qui pourraient être ses filles.
 
Avec une mise en scène très sobre et malgré un sujet dénué de toute originalité, Nadine Labaki dépeint finement ces petites histoires universelles et intemporelles.
On sourit facilement aux petites touches d’humour et on s’attache rapidement aux personnages, interprétés majoritairement par des acteurs non-professionnels.
Pour son premier long métrage, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à cannes cette année, l’actrice -scénariste -réalisatrice Nadine Labaki nous offre une sorte de « Vénus beauté ( Institut) » à la sauce libanaise.
Ce « Caramel » se déguste facilement, même s’il colle un peu aux dents…
 

Maxime Freyberger
Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Trés beau film ...Incroyable sensibilité et talent pour ce premier film où Nadine Labaki, joue et dirige parfaitement
Moi je trouve que c est un Vénus beauté Institut enmieux c'est clair

Allez-y ...
Répondre