Lundi 8 juin 2009 1 08 /06 /Juin /2009 23:01

Du 29 au 31 Mai s'est tenu au théâtre des étudiants du Saulcy à Metz le 3ème festival international d'improvisation théâtrale, organisée par la troupe du MINOU (Mouvement d'Improvisation Novateur, Ouvert et Utile).

 



Quatre autres ligues étaient initialement prévues : la Lifa de Paris, les STEAC FRITS de Rouen, le PIP de Lausanne et la LUDI de Toulouse. Ces derniers n'ont pu honorer le festival de leur présence pour des problèmes d'organisation.


Qu'à cela ne tienne, les autres troupes se sont chargées du spectacle. Et ce, dès l'ouverture, le théâtre universitaire affichant salle comble.

Le premier match, opposant l'équipe locale à la Lifa de Paris a vu ces derniers remporter le match, preuve que le public messin est véritablement un juge impartial. Mais, il faut bien le reconnaître, les parisiens, emmenés par Fayçal, Nico, Julien et Ingrid ont marqué les esprits ce week-end par leur professionnalisme et leurs nombreuses victoires.

Mais il ne faut pas pour autant dénigrer les autres équipes qui, chacune à leur manière, ont su imposer un style, une vision de l'impro.

C'est ainsi que samedi après-midi, nous avons pu découvrir toute la fougue et l'engouement de l'équipe de la mer du nord de Lausanne, avec à leur tête captain'igloo. Ce dernier, n'hésita pas d' ailleurs à jeter des bâtonnets de colins en direction du public, afin d'harenguer la foule...

 

On pourra regretter la présence inégale du public durant ces sept spectacles, la faute à un long week-end de trois jours et un grand soleil. Néanmoins, le premier spectacle de la journée de samedi, qui n'a accueilli qu'une trentaine de fidèles, a été sublimé par un présentateur sur vitaminé qui a su réveiller les ardeurs du public.

Revisitant d'une façon pour le moins incongrue l'Histoire, le souvenir de la vie de Jeanne d'Arc présenté dans une catégorie dvd – qui consiste à improviser une scène à la manière d'un film, le présentateur ou arbitre ayant la possibilité de revenir en arrière ou faire avancer le film - restera un excellent souvenir.

Le fondateur du MINOU nous fait également l'honneur de sa présence, en venant animer le spectacle histoires parallèles, consistant en la création de longues improvisations de quinze à vingt minutes. Moins hilarant que les improvisations de une à trois minutes, ce type d'impro permet à l'inverse de développer de véritables histoires, avec une narration plus étoffée et une construction maîtrisée.

Et, comme à chaque fois, c'est le public qui choisit son vainqueur ou qui décide de la réussite de l'impro à l'aide de cartons de couleurs.

Toutes les facettes de l'improvisation furent donc passées en revue durant ce grand week-end, mêlant rires et complicités dans de nombreuses joutes. L'une d'entre elles, le « royale rumble » consistait en l'affrontement successif de six équipes en duel. A chaque tour, le perdant cède sa place à l'équipe suivante, jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'une équipe. Celle-ci, lors de cours matchs d'improvisation départagés une nouvelle fois par le public, s'affronte ensuite pour désigner l'ultime gagnant. C'est Julien de l'équipe parisienne qui devint le « King de l'impro » de cette troisième édition du festival.

La soirée du samedi fit la part belle aux « Improlympiques », qui a vu s'affronter les quatre équipes dans les épreuves reines des jeux, remis au goût du jour de l'improvisation. A nouveau du grand spectacle !

 

 


 

Avec des décors sympathiques tout en carton pâte, une équipe dynamique et une organisation sans faille, la compagnie du MINOU a réussi son pari, réalisant là un festival haut en couleur, en rires et en animations.

Omniprésents à l'extérieur comme dans la salle, avec l'aide de nombreux bénévoles étudiants, on ne peut que saluer le travail de professionnel, et ce jusque dans la soirée de clôture, où barrières et agents de sécurité, ont assuré tant bien que mal la protection rapprochée de l'arbitre, qui évita de justesse un attentat des plus humides...

Un immense bravo pour un festival d'impro maîtrisé de bout en bout, et vivement l'année prochaine !

 

Retrouvez les dates et l'actualité du minou sur:

http://improminou.free.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

crédits photos : Ugo Schimizzi

Par Gus - Publié dans : THEATRE / DANSE / EXPO. / AUTRE - Communauté : actus, en générale
Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Commentaires

Cool les photos mais bon les festivals d impro c est un peu toujopurs pareil, non ?
Une fois qu'on connais
Qu est ce que vous en pensez ?
Commentaire n°1 posté par Lola le 10/06/2009 à 01h27
je ne suis pas d'accord avec toi.
le principe de l'impro est justement d'être capable de se renouveller à chaque spectacle et de proposer quelque chose d'inédit et de différent à chaque fois. encore plus en festival où l'invitation et la confrontation avec d'autres ligues amène vraiment des éléments complètement... imprévus !
Réponse de Ugo le 22/06/2009 à 20h58

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici

 

 

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés