Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 01:30

Cela devient presque une tradition, Noël et les semaines qui suivent se veulent la période d’achat de l’électronique, du numérique, et notamment des appareils photos. (plus communément abrégés APN – appareils photos numériques)

Entre les guides, les catalogues, les prix décernés et les vendeurs zélés, difficile de faire son choix. Chaque appareil ne manque pas d’arguments pour être vendu comme le bijou de cette fin d’année.

Mais, à chaque utilisateur son appareil. Votre utilisation sera surtout définie par vos besoins, mais aussi par le contenu de votre portefeuille. Pour ce faire, nous nous sommes attelés à faire une sélection stricte de modèles pouvant répondre à vos besoins les plus larges.

Dans la catégorie des compacts numériques, nous vous proposerons notamment trois modèles, que l’on pourrait situer en début, milieu et haut de gamme, de manière sommaire.

La seconde partie de l’article concernera plutôt les reflex numériques, pour les personnes qui voient déjà la photo en pro.

 

Bien sur, il est impossible, sans y mettre un certain prix, de trouver l’appareil zéro défaut qui saura prendre des photos en toutes conditions. Néanmoins, pour des personnes voulant se lancer dans le monde des APN, pas d’angoisse, il existe déjà de très bons appareils.

Pour cela, il nous paraissait important de distinguer quelques critères essentiels qui devraient, selon nous, motiver votre choix.

Tout d’abord, la définition du capteur qui définit la dimension des photos, en millions de pixels. C’est, actuellement, l’argument numéro un des vendeurs et campagnes de pub. Partout, on peut voir que les appareils accumulant les millions de pixels sont les meilleurs. La question à se poser par rapport à ce critère est : que vais-je faire des photos ? Les regarder sur mon ordinateur, en faire de petits tirages, en faire des posters ? Il faut savoir qu’avec un appareil affichant « 6millions de pixels » vous pourrez réaliser – tout de même – des tirages allant jusqu’à la taille de 50x75cm…

Alors plutôt que de faire la course aux photos géantes, des critères à regarder seraient plutôt – en premier lieu même – la qualité des photos et la vitesse de l’appareil.

Quoi de plus agaçant que de vouloir capter les couleurs vivaces d’un coucher de soleil ou d’une fleur au printemps pour se retrouver avec un rendu fadasse voir complètement faussé de la réalité ? Et comment faire lorsque vous serez en train de prendre en photo vos enfants jouant ou faisant du sport et que l’appareil, faute de célérité, n’aura pas réussi à prendre la photo de vos rêves où le petit dernier venait de marquer le but de sa vie ?

 

D’une manière générale, concernant les compacts numériques, deux marques semblent en retard sur les deux points cités. Sony, le premier, semble éprouver quelques difficultés à fabriquer des appareils respectant les couleurs de manière réellement performante et la distorsion en barillet-coussinet - comprendre la déformation des lignes droites, par exemple lorsque vous prenez des bâtiments en photo. D’autre part, Nikon, avec sa série des « Nikon coolpix » semble incapable de faire à la fois des APN rapides et performants. D’une lenteur incroyable comparée à ses concurrents, les compacts de Nikon sont vraiment à déconseiller pour quiconque voudra prendre autre chose en photo que des natures mortes.

 

Passé cette fastueuse introduction, plongeons à présent dans le vif du sujet.

Le premier appareil ayant retenu notre attention est le Canon digital ixus 80IS.

Continuant sa série de compacts design et fonctionnels, Canon s’évertue à proposer des produits de qualité tout en gardant des prix attractifs. Pour moins de 200 euros, vous pouvez donc vous procurer un appareil tout à fait compétitif, ne possédant pas de défaut majeur. Bien sûr, il ne s’agit, encore une fois, pas d’appareils pouvant rivaliser avec des appareils professionnels, notamment de par la présence de flashs intégrés souvent très basiques, mais il faut avouer que le Canon digital ixus 80IS tient bien la route.

Possédant un capteur 8millions de pixels, il est également équipé d’un zoom 3fois et sa sensibilité monte jusqu’à 1600iso – pratique lorsque les conditions de prise de vue, niveau éclairage, sont mauvaises. Ayant un très bon respect des couleurs, l’appareil ne néglige pas non plus ses performances niveau vitesse. En effet, 0,5 seconde pour déclencher, à peine 1,5 seconde le temps de passer à une autre photo. (Certains appareils équivalents montent jusqu’à 5 ou 6 secondes) De plus en plus courant, mais toutefois très utile, un stabilisateur évitera au mieux les légers mouvements que pourrait faire l’appareil lors de la prise de la photo. Ajouté à cela de nombreux modes et effets photos préenregistrés, ainsi qu’une détection des visages allant jusqu’à neuf sujets, la photo deviendrait presque un jeu d’enfant. Fonctionnel, possédant une bonne prise en main, le canon digital ixus 80IS possède également un large écran LCD - 6,4 cm - pour voir instantanément le résultat de vos prises de vue. C’est donc pour toutes ces raisons, combinées à un prix sympathique, qu’il nous apparaissait de citer le Canon digital ixus 80IS comme appareil de référence pour les débutants et les petits budgets.  

 

Dans la catégorie des milieux de gammes suréquipés, alliant technologie, efficacité et élégance, c’est le Samsung NV100 HD qui est le grand vainqueur.

Pour moins de 300 euros, n’hésitez plus et offrez vous ce qui semble être l’APN le plus attractif du moment, figurant parmi les rares constructeurs ayant un bilan positif de la part de Greenpeace concernant leur rapport à l’environnement.

Outre des qualités indéniables quant aux photos réalisées, le Samsung NV100 HD contient dans son mince boîtier un concentré d’accessoires éblouissants. En premier lieu, son capteur se targue de proposer jusqu’à 14,7 millions de pixels, pour des sorties titanesques de vos plus belles réalisations. Viennent s’articuler à ce détail choc un grand angle 28mm ainsi qu’un zoom 3,6 fois. Compte tenu de la présence d’un double stabilisateur – Samsung aime innover – il devient obligatoire de réaliser des chefs d’œuvre. Disponible en noir, titane ou bicolore, le Samsung NV100 HD propose un écran tactile immense - 7,6 cm - et confortable. Ses couleurs tout comme son respect des lignes et des formes est un plaisir pour l’amateur éclairé, et sa vitesse de réaction est bien plus que satisfaisante - simplement 0,3s pour déclancher. Que dire de plus si ce n’est que Samsung fait une entrée fracassante dans le monde des APN, bousculant une nouvelle fois la hiérarchie établie, pour le plaisir des consommateurs qui pourront à nouveau trouver bonheur à leur œil comme à leur bourse.

 

Notre troisième et dernière référence, pour ce qui est des compacts frôle la barre des 500 euros. Il s’agit du Panasonic Lumix DMC-LX3. Posséder un objectif Leica lui assure en premier lieu la garantie d’une qualité indéniable. Lorsque l’on sait que cet objectif est à la fois stabilisé et voué au grand angle, proposant un équivalent à du 24 mm, on peut se prendre à rêver. Et si, par-dessus le marché, il vient à vos oreilles que la focale de cet appareil – à savoir l’ouverture de l’objectif (plus le chiffre de l’ouverture est petit, plus son ouverture est grande et par conséquent plus il y aura de lumière qui pourra rentrer dans l’appareil) - est de 2,0... Le miracle n’est plus très loin.

En effet, avec une ouverture pareille, vous pourrez aisément vous passer de flash en conditions de très faibles lumières. (De nuit, lors d’un concert…) Néanmoins, si vous êtes adeptes des crépitements automatisés, ce compact possède de quoi fixer un flash extérieur ou un viseur. Pas encore convaincu ? Outre son expérience dans la photographie, Panasonic, au travers de ce modèle, le Lumix DMC-LX3, signe un concentré de performances accrues. Doté d’un capteur de 10millions de pixels, il est également capable de réaliser de courtes vidéos en Haute Définition, le tout avec une facilité déconcertante, pour un poids minime – à peine 265 grammes.

Le Panasonic Lumix DMC-MX3 est véritablement l’appareil de choix pour les néophytes hésitant encore à se lancer dans le grand bain des réflex ou simplement amoureux de la forme de ces APN.

 

 

Pour finir, nous avons voulu choisir un reflex qui siérait bien à toute personne désireuse de débuter dans le monde des gros appareils photos mais qui voudraient bien s’essayer au genre avant de faire un investissement important. C’est pourquoi nous avons ciblé principalement les appareils dont le boîtier était inférieur à 600 euros.

Le grand gagnant est le Pentax K 200 D, venu remplacer dans la même marque le K 100 D et K 100 D super.

Tout aussi efficace que son prédécesseur, le boîtier Pentax bénéficie de la qualité et du sérieux de la marque, tout en continuant avec le même système dit à baïonnette concernant les objectifs.

Rapide, efficace et très bon au niveau du respect des lumières, le Pentax K 200 D est muni d’un capteur de 10,2 millions de pixels permettant de réaliser de très bons tirages de vos futurs chefs d’œuvre.

Ayant également un excellent respect des formes et des lignes, il se dote d’un boîtier tropicalisé, indispensable pour tous les baroudeurs en herbe. Ainsi, résistant au sable comme à l’humidité, le Pentax K 200 D pourra vous suivre dans tous vos voyages et périples à travers la terre. Egalement équipé d’un stabilisateur et d’un nettoyeur de capteur par vibration, on regrettera simplement que sa sensibilité ne dépasse pas les 1600 iso. Néanmoins, il réalise de très bonnes photos de concert dans sa version précédente, et à n’en pas douter, il ne saurait déroger à la règle avec ce nouvel appareil.

Complet, efficace aussi bien en rapidité d’exécution que dans la qualité des prises de vues – contrastes et couleurs – le Pentax K 200 D est véritablement l’outil de choix pour bien se lancer dans le monde des reflex. Réactif sur tous types de sujet, du portrait, au paysage en passant par les conditions extrêmes des photos de concert ou de la photo de nuit, cet appareil saura s’adapter à vos exigences et vous forcera à aller plus loin dans la gamme des objectifs de la marque ou ceux, compatibles, signés Sigma.

 

Pour finir cet article sur vos futurs achats numériques de Noël, quelques conseils sur les accessoires. Le premier, indispensable, sera l’instrument d’enregistrement de vos photos : la carte mémoire. Deux choses à ce sujet, la vitesse et la capacité. De plus en plus, le prix des cartes mémoires va à la baisse alors que leur capacité tend à évoluer de manière inverse. Ainsi, pourquoi se priver de cartes qui montent à présent jusqu’à seize voir trente deux gigas ? D’autant plus que votre futur petit monstre est un gros consommateur de place. Démonstration : vous décidez de ne simplement acheter qu’une carte de 2Go pour votre appareil dont le capteur titre fièrement 10,2 Mégapixels. A comprendre donc, que chacune de vos photos pèsera 10 Mégaoctets… Deux Gigaoctets comprenant grosso modo 2000 Mégaoctets, le calcul est simple, vous ne pourrez faire que deux cent photos. Et entre la petite dernière, le chien, la copine ou le détail qui tue, deux cent photos, de nos jours, on y arrive vite. L’autre élément important à regarder est la vitesse d’écriture indiquée sur la carte mémoire. Au-delà de 2Gigaoctets, on parle de cartes Haute Capacité – d’où le nom des cartes SDHC – et la vitesse importe pour ce qui concerne la vitesse d’enregistrement des photos – surtout en mode rafale – mais aussi lors des transferts ensuite de l’appareil à l’ordinateur. Actuellement, la vitesse maximale – indiquée en chiffres romains – s’échelonne jusqu’à III. La plupart des cartes sont maintenant construites avec cette vitesse, mais n’hésitez pas à vérifier la vitesse inscrite.

L’autre élément important concernant vos prises de vue est l’utilisation d’un trépied. Fort conseillé pour les reflex pour tout ce qui concerne les prises de vue en portrait ou les éléments fixes dont vous voulez une netteté irréprochable, il l’est moins pour les utilisateurs de compacts. En effet, petits et sans réel poids significatifs, ces appareils ne nécessitent pas vraiment de trépied pour les prises de vue, excepté des moments vraiment particuliers où il vous faudra trouver d’autres solutions. N’hésitez pas à vous appuyer à un mur où à déposer votre appareil sur un élément stable lorsque le temps de prise de vue devient trop long.

 

Maintenant, à vous de voir entre vos envies et vos besoins pour le choix qui vous parait le meilleur, mais une chose est sûr, quels que soient vos désirs, il y a des appareils photos à la mesure de vos choix !

 

Ugo Schimizzi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici