9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 02:29
Un vent de fraîcheur souffle du côté des humoristes français : il se nomme Max Boublil, il est jeune, toujours souriant et ne se « prend pas du tout la tête ». Marchant sur les traces de ses modèles Gad Elmaleh et Jamel Debbouze, il se révèle un « show man » talentueux lors de son spectacle, débordant d’énergie du début à la fin et usant de blagues qui font mouche à tous les coups. Il l’a récemment démontré à l’occasion de son passage au Cotton Club de St Julien les Metz, où Melting-Actu l’a rencontré…
 undefined
Qui es-tu Max ? Je suis comique et j’ai actuellement un spectacle intitulé « Max Boublil prend la route », en référence à la chanson « Ce soir…tu vas prendre », qui m’a fait connaître. J’invite tous ceux qui ont envie de rire et de passer un bon moment à venir découvrir un « One Man Show » un peu immature mais sympathique !
 
Tu sors de scène à l’instant : comment te sens-tu ? Je me sens très bien, heureux et détendu car je me suis vraiment bien amusé durant une heure et demie. Je suis bien dans mes baskets !
 
Comment te prépares-tu avant de monter sur scène et que ressens-tu une fois que tu es face au public ? J’ai toujours un peu peur avant le spectacle car je me dis que c’est moi, et personne d’autre, qui vais devoir amuser tous ces gens du début à la fin. Il faut que je donne tout, que j’instaure un jeu entre le public et moi, puisque c’est lui qui me donne la réplique. Une fois sur scène, je rentre dans une sorte de transe : j’oublie tous mes soucis, je ne pense plus à rien d’autre qu’à faire mon « show » en m’amusant et en amusant les spectateurs. C’est vraiment du plaisir, le meilleur moment de ma journée. Quatre vingt dix minutes en « live », sans filet, il n’y a rien de meilleur !
 
Peux-tu nous parler du contenu de ton spectacle ? J’évoque beaucoup de sujets propres aux personnes de ma génération. Par exemple, je parle énormément de drague car c’est un thème qui a occupé 99 % de mon temps jusqu’à présent. Et pas forcément avec succès, bien au contraire ! Je parle également d’Internet, des compagnies aériennes « low coast », des policiers. Je charrie aussi pas mal « Plus belle la vie », qui est la série la plus regardée en France et je n’arrive pas à comprendre pourquoi ! Mais je fais tout cela sans être méchant ou cassant, dans la bonne humeur.
 
Tu écris toi-même tes sketches : où puises-tu ton inspiration ? Dans la vie de tous les jours, dans tout ce qui a pu m’arriver et qui arrive quotidiennement à tout le monde. Ce sont les situations concrètes qui m’intéressent, dans lesquelles la majeure partie du public peut se reconnaître. C’est génial de voir la réaction des gens lorsque j’évoque quelque chose que j’ai vécu et qui les touche également.
 
Au niveau notoriété, es-tu désormais reconnu dans la rue et peux-tu enfin entrer en discothèque ? Je suis de temps en temps reconnu par des gens lorsque je me balade dans la rue et je dois dire que c’est très agréable ! Peut-être que plus tard je trouverai cela « chiant », mais actuellement je ne comprends pas les « célébrités » qui n’aiment pas ça et qui par exemple refusent de signer des autographes. Personnellement, j’éprouve un très grand plaisir à le faire. Par contre, je suis certain que les videurs de discothèques ne viennent jamais à mon spectacle, parce que peu importe où je vais, je me fais toujours recaler !
 
Tu as fait de nombreux sketches dans lesquels tu alpagues des passants dans la rue : as-tu été confronté à des réactions hostiles et comment les as-tu gérées ? Bien évidemment, certaines personnes réagissent plus mal que d’autres lors de séquences en caméra cachée. Mais comme je ne suis pas quelqu’un qui entre dans le conflit et que je fais toujours tout avec le sourire, ça ne finit jamais mal. Et je fais attention à ne pas être méchant, je surfe en permanence sur la limite. Une fois un type a tout de même voulu me « casser la gueule » ; j’ai donc mis en œuvre la technique que j’emploie depuis toujours : j’ai pris mes jambes à mon cou et j’ai couru le plus vite possible !
 
Pour finir, quel est ton sentiment vis-à-vis d’Internet, qui a été un support essentiel dans le lancement de ta carrière ? Je trouve que c’est quelque chose d’incroyable parce qu’il n’y a pas de censure et que ce ne sont pas les maisons de disques ou les chaînes de télévision qui décident du produit que tu mets en ligne. C’est génial pour tous les jeunes artistes qui veulent se faire connaître, ça leur permet d’émerger grâce au rapport direct qui s’établit avec les internautes. Ce sont eux qui jugent et qui au final décident du succès ou non de ta vidéo ou de ta musique ; ce ne sont plus les patrons. Je pense que c’est le média le plus démocratique qui soit car il y a besoin de très peu de moyens pour l’utiliser et que chacun est libre de faire à peu près tout ce qu’il veut.
 
Retrouvez un maximum d’infos (actu, dates et lieux de la tournée, vidéos…) sur http://www.maxboublil.com/
 
 

Propos recueillis par Maxime Freyberger

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pegaz 28/03/2008 18:02

Bravo Max pour ton spectacle! Je me suis trop marré, continue comme ça!

Texte Libre

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici