10 mars 2020 2 10 /03 /mars /2020 22:23
Metz municipales 2020 Exclusif : Les engagements de Béatrice Agamennone dans les 10 domaines qui feront la différence !

Retrouvez ci-dessous le résumé des engagements essentiels de Béatrice Agamennone dans les domaines qui impacteront votre vie quotidienne, les modes de financement des mesures envisagées. Faites vous une opinion avec cette vision globale (et des liens pour aller plus loin...et en fin d'interview découvrez un bonus à ne pas rater !)

 

 

 

 

ETHIQUE ET PROBITÉ

 

Pour vous, comment le maire de Metz doit-il agir pour prioriser entre ses intérêts personnels, ceux de son clan et de ses partenaires et l'intérêt général des Messins ? En partenariat avec anticor57, quelles sont les mesures sur lesquelles vous vous engagez ?

Quel est le bon équilibre à trouver selon vous, entre le nécessaire ego d'un candidat, d'un leader pour se mettre en avant, et l'humilité de se mettre au service de l’intérêt général ? Quelles sont vos références en ce sens ?

 

 

L’intégrité, la probité et l’honnêteté sont pour moi des valeurs intangibles. Non seulement en politique, mais dans la vie en général, dans le rapport aux autres. Une élection n’est jamais un plébiscite et le vainqueur, désigné par une majorité de suffrages, ne doit pas oublier qu’il existe toujours une part importante de citoyens qui, bien que ne lui ayant pas accordé leur confiance, doivent être respectés, traités avec équité. C’est dans cet esprit que se fonde la notion d’intérêt général, telle que décrite par Jean-Jacques Rousseau dans « Du contrat social », qui transcende les intérêts personnels et corporatistes pour rechercher un intérêt propre à la collectivité. C’est pourquoi la question de l’intérêt personnel du maire est en soi, à mon sens, hors de propos. Cela ne veut pas dire qu’il fait fi de sa sensibilité, de sa subjectivité mais qu’il doit impérativement découpler sa fonction de sa personne et de ses intérêts privés. Cette méthode de gouvernance est fondamentale pour que vivent la démocratie locale et la confiance entre les élus et les habitants.

 

Je pense également que la politique, même si elle exige des compétences, n’est pas un métier. C’est un engagement citoyen avant tout. Les membres de mon équipe et moi-même avons des vies professionnelles qui nous assurent des rémunérations. Cela nous garantit de ne pas tisser le lien malsain de la dépendance, et donc de garder une liberté et une autonomie qui nous permettent d’exercer d’autant mieux nos fonctions.

 

Quant aux 30 positions d’ANTICOR, je souscris pleinement à chacune d’elle et m’engage solennellement à les mettre en œuvre. La transparence, la lisibilité de l’action municipale, le fait de rendre compte annuellement des actions menées (ou non), des déplacements et des frais de bouche des élus, entre autres, ne sont pas des actions symboliques ou démagogiques mais, au contraire, un devoir essentiel envers nos concitoyens.

 

Je me suis engagée, lors de la réunion organisée par ANTICOR le 7 mars dernier, à mettre en place et respecter les règles élémentaires d’éthique et de transparence préconisées par cette organisation.

 

https://www.republicain-lorrain.fr/edition-metz-et-agglomeration/2020/03/07/transparence-et-ethique-les-promesses-des-candidats

 

Enfin, le maire est le premier magistrat de la ville. C’est un officier de police judiciaire. Il incarne la République et ses valeurs. C’est une responsabilité incommensurable et je saurai l’assumer pleinement. Être maire exige une assurance qui se fonde non pas sur un égo surdimensionné, mais sur un socle de valeurs fortes et immuables. Un maire, c’est aussi un chef d’équipe qui rassemble, qui embarque son équipe et les habitants dans son projet, en restant chaque jour à l’écoute de tous. Être maire, c’est savoir qui on est, c’est être humble, courageux et avant tout avoir le sens des responsabilités et du devoir. Ces valeurs suscitées animeront mon mandat parce que ce sont mes convictions profondes.

 

 

 

 

MESURES ENVIRONNEMENTALES ET SANTÉ

 

Quelles seront vos mesures concernant la pollution atmosphérique ?

 

Après le moratoire de Bruxelles sur la 5G et dans le contexte d'inquiétude croissante concernant les ondes des antennes relais de téléphonie déclarées par l'OMS potentiellement cancérigènes ; suivrez-vous l'exemple de Paris en amenant les opérateurs mobiles à signer une charte permettant une meilleure protection des Messins, avec entre autres l'abaissement du taux d'exposition à 5 V/m  ?

(En résumé, les normes en France (recommandations ICNIRP ), acceptent un taux maximum variable de 37 à 61 V/m, tandis qu'à Paris, à Bruxelles, en Suisse, au chez nos voisins du Luxembourg, les normes varient entre 3 et 6 V/m, soit dix fois moins !)

 

 

 

La pollution atmosphérique est bien sûr un fléau contre lequel les collectivités, les entreprises et les habitants doivent lutter ensemble par des changements de pratiques. Les dioxydes d’azote et de souffre, les particules fines, les métaux lourds constituent de redoutables polluants, qui proviennent de nos installations de chauffage, de nos sites industriels, du trafic routier et aérien,... Nous devons donc actionner tous les leviers dont nous disposons pour mettre en œuvre des actions concertées et cohérentes tant en termes de politique économique (aider les entreprises à verdir leurs process et appareils productifs), de mobilité (avec l’État et la Région pour désengorger les grands axes routier et favoriser le fret par exemple), d’habitat (favoriser des logements économes en énergie et soutenir les rénovations énergétiques). Ce chantier environnemental sera prioritaire et je le mènerai avec Metz Métropole, qui pilote actuellement la révision de son « Plan Climat Air Energie Territorial ». À l’échelle de la ville, mon programme propose d’ambitieuses propositions pour développer les mobilités douces, davantage décarbonées. Comme maire, je développerai le réseau Met’ avec des liaisons inter quartiers et des dessertes nocturnes, je soutiendrai la réalisation de la ligne C du Mettis, j’engagerai une extension du réseau cyclable d’au moins 40 km et je favoriserai un partage équilibré de la voirie pour que cyclistes et piétons s’y sentent en sécurité.

 

La pollution électromagnétique est encore peu connue et nous n’avons que peu de recul sur ses effets sur la santé. Je suis pour ma part partisane d’un principe de précaution maximal et je préconise la plus grande prudence sur les risques générés par l’exposition, notamment sur des sites où sont exposés des populations vulnérables (crèches et écoles). La vigilance des collectivités s’impose, et nous devons davantage échanger avec les autorités sanitaires et les opérateurs sur ce sujet.

 

 

 

 

TRANSPORTS, ECOLOGIE ET URGENCE CLIMATIQUE

 

Quelles seront vos mesures incitatives et/ou contraignantes pour réduire la pollution atmosphérique ?

 

Comment améliorerez vous l'interconnexion des transports en général et encouragerez vous à préférer marche, vélo et transports en commun ?

 

Envisagez-vous la continuité des pistes cyclables et l'intégration du vélo aux transports en commun ?

 

Et Concernant l'urgence climatique incarnée par les nombreux messins présents depuis des mois dans les régulières marches pour le climat, et au sein du pacte de transition Metz (https://pactetransitionmetz.wordpress.com/) quel sont vos messages et engagements forts ?

 

Pour la sécurité alimentaire des messins, quel sera votre objectif et vos moyens pour augmenter à un niveau satisfaisant d'autonomie alimentaire actuellement estimée à environ 1 % contre 2% en moyenne nationale ?    ( Plus d'infos à https://www.facebook.com/PacteTransitionMetz/ )

 

 

 

 

Comme maire, j’exercerai un lobbying fort auprès des instances régionales, nationales et européennes pour que les entreprises soient davantage soutenues dans leur transition énergétique et écologique, à travers le verdissement de leurs bâtiments, de leurs process et appareils productifs.

 

Je développerai des mesures incitatives à la pratique des mobilités douces en soutenant l’investissement dans les infrastructures cyclables (sécurisation, résorption des discontinuités, agrandissement du réseau) et en rendant le réseau Met’ plus performant en cadences comme en horaires avec des dessertes inter quartiers. Je créerai des petits parkings relais à proximité des arrêts de bus et je développerai un plan piéton sécurisé. Je veux également soutenir les dispositifs existants de rénovation énergétique des particuliers et travailler avec la Région et l’État sur les problématiques des grands axes (saturation de l’A31, poids lourds, fret insuffisant, transport multimodal,...). Je veux mettre en œuvre un plan de renaturation de la ville très ambitieux et exemplaire, qui permettra de créer et multiplier les zones de séquestration du dioxyde de carbone, ainsi que des ilots de fraîcheur accessibles à tous.

 

Concernant l’alimentation, je veux que chaque habitant puisse accéder à une alimentation saine, locale et durable. Je veux accélérer et intensifier la politique d'agriculture urbaine initiée par Metz Métropole, notamment à travers l’agrobiopole de Frescaty. Je veux que les friches agricoles soient précisément identifiées et localisées pour que nous puissions encourager les expérimentations agricoles et l’installation de nouveaux exploitants. Je veux également que le territoire devienne nourricier et nous assure un certain degré d’autonomie alimentaire. Enfin, j’accorde une importance majeure à la qualité des cantines scolaires et à leur approvisionnement en denrées locales, que les collectivités doivent soutenir À travers la structuration des filières. J’ai fixé comme objectif, dans mon programme, de rendre les cantines scolaires 70% local et 50% bio minimum.

 

J’ai signé le pacte pour la transition et, comme vous pouvez le voir dans le lien ci-dessous, je suis la candidate qui présente l’un des plus forts taux d’engagement et de mesures compatibles.

https://pactetransitionmetz.wordpress.com/2020/02/27/les-engagements-des-candidats-pour-le-pacte-pour-la-transition/

 

 

 

 

VIE DU CENTRE-VILLE DE METZ

 

Beaucoup de Messin ont regretté la fermeture du cinéma de centre ville Caméo, et deux actions (pétition et cartes envoyées au maire par l'AGICAM et le Ciné collectif Metz) ont réuni 16000 signatures... Rouvrirez vous le Caméo  et/ou rétablirez vous un deuxième cinéma de centre ville hors du monopole Kinépolis ? Plus d'infos en détail sur les engagements de chaque candidats à https://agicamdrive.mycozy.cloud/public?sharecode=pxY827OvGgii

 

Les fermetures nombreuses de magasins au centre-ville (grandes enseignes telles par exemple C&A, NAF-NAF ou des indépendants tels que Mougel, Bio Gourmand...) inquiètent les messins. Quelles seront vos mesures pour redynamiser le centre ville ? Agirez vous (et comment) par exemple sur la question du coût du parking en ville (à travers par exemple un une baisse des tarifs de stationnement en centre ville, ou un co-financement par la mairie pour rembourser la parking en fonction des achats ? ), et de façon plus générale sur des mesures favorisant le retour au centre ville des habitants et commerçants ?

 

 

 

Sur la situation des cinémas à Metz, j’ai transmis ma contribution à l’association que vous citez, et qui est donc disponible. En quelques mots, je souhaite que les messins puissent bénéficier d’une offre équilibrée (grand public comme arts & essais). Or, à ce jour, les habitants du centre-ville n‘ont plus d‘offre cinématographique grand public et doivent ainsi se rendre en périphérie (aujourd'hui à Saint-Julien-lès-Metz et demain à Muse et à Actisud). Cette situation ne me semble pas acceptable et doit faire l’objet de discussions avec l’exploitant actuel, qui dispose d’un monopole sur le territoire messin.

 

Je vous invite à trouver, dans le lien ci-dessous, mes réponses au questionnaire envoyé par l’association « Ciné collectif ». https://agicam-drive.mycozy.cloud/public?sharecode=pxY827OvGgii

 

Concernant le « Caméo », une étude approfondie du site doit être menée pour examiner les différentes vocations possibles, en prenant en compte les coûts considérables de rénovation et de mise aux normes (accessibilité notamment). Un lieu dédié à la création artistique serait pour moi une piste particulièrement enthousiasmante à partager avec les artistes et autres acteurs de la culture.

 

Concernant le commerce, la ville de Metz vient de subir le départ de nombreuses enseignes, dont certaines étaient nouvelles dans le paysage messin (je pense aux deux enseignes parties de Muse). C’est un mauvais signal pour l’attractivité de la ville, que nous devons dynamiser en renouvelant les relations avec la « Fédération des Commerçants » et en travaillant avec elle de manière étroite et concertée sur de nouveaux projets et animations, sur un nouveau calendrier des événements, plus équilibré pour qu’il se passe chaque week-end quelque chose à Metz, et sur des problématiques plus complexes comme la résorption de la vacance (préemption par la ville des cellules vides par exemple), la logistique urbaine (éviter les nuisances liées aux livraisons en favorisant l'électromobilité et des horaires adaptés), et la différenciation de l’offre commerciales (en encourageant les commerces de destination).

 

L’attractivité de la ville dépend bien sûr d’autre facteurs. J’assurerai une gestion plus active du quotidien dont relèvent les questions de sécurité, de propreté et d’urbanisme. Je veux revoir l’intégralité de la politique de stationnement, trop complexe, illisible, et trop chère. Je créerai à cet effet des petits parkings relais, et mettrai en place un système de stationnement forfaitaire en « happy hours » chaque jour de 17h à 19h à un tarif symbolique de 1€, pour dynamiser les flux et rendre la ville plus festive en fin de journée.

 

 

 

 

 

 

VIE DÉMOCRATIQUE

 

Les Messins seront-ils associés à la démocratie locale ?

Pour éviter des décisions très controversées telles la fermeture du cinéma Caméo, comment les Messins pourront-ils exercer cette démocratie locale sur les grands enjeux et projets à venir (par exemple 3ème ligne du METIS) ?

Quelles innovations en matière de démocratie participative maintiendrez vous et qu'ajouterez vous ?

 

 

 

Je crois que nos politiques publiques manquent parfois, notamment s’agissant des projets d’infrastructures, de retour d’expérience usager dans la phase d’élaboration. Dans ma carrière, comme ingénieure des ponts, des eaux et des forêts, j’ai eu à mener de nombreuses concertations avec les habitants dans le cadre de projets routiers et, comme maire de Metz, je souhaite conduire une action à la fois lisible et transparente pour les projets que je mettrai en œuvre. Les habitants auront la parole dans une « agora des citoyens », réunie au moins une fois par an, où ils pourront interpeller leurs élus. Je mettrai également en place, dans les cinq maisons « cœur de quartier » que je créerai un point d’échange sur l’expérience usager. De façon très concrète, seraient exposés ou présentés des projets urbanistiques prévus dans le quartier afin que les habitants puissent exprimer leurs avis, avant que n’intervienne la décision. S’agissant de la troisième ligne de Mettis, je veillerai à ce que ce projet s’enrichisse d'études d'impact et de prévision de fréquentation, en concertation avec les habitants.

 

J'organiserai, dès mon élection, une véritable et authentique consultation sur la semaine des 4 jours. Je veux que les familles, et elles seules, choisissent l'organisation qui leur convienne. Le budget participatif de la ville de Metz sera maintenu et je veillerai à ce que les comités de quartiers, qui pilotent ce budget, soient davantage représentatifs de l’ensemble des habitants.

 

 

 

 

 

GESTION DES FINANCES DE LA VILLE ET POUVOIR D'ACHAT DES MESSINS

 

Comment envisagez vous l'évolution de l'endettement des finances publiques de Metz et comment envisagez vous de relâcher la pression financière sur les messins à travers taxes et impôts locaux ?

 

 

 

Les finances de la ville ne sont pas un sujet préoccupant pour la prochaine municipalité, notre ville disposant d’une trésorerie et de recettes solides ainsi que d’un niveau d’endettement soutenable. Les évolutions du budget de fonctionnement sont limitées à 1,13% par an et je ne souhaite ni réduire nos effectifs, ni augmenter les impôts locaux. J’engagerai une modernisation des services de la ville pour dégager des économies d’échelle estimées à 10 millions d’euros sur l’ensemble du mandat (pour un budget de fonctionnement d’environ 160 millions d’euros par an). Cette marge de manœuvre permettra de renforcer des politiques stratégiques comme la renaturation de la ville (1,5 M€), le budget alloué aux associations (augmentation de 0,5M€ par an) ou le renforcement des politiques de solidarité (2M€).

Le budget de fonctionnement sera également utilisé pour financer de nouvelles politiques comme les fournitures scolaires dans les écoles (2,4 M€ pour le mandat), le fonctionnement des maisons « cœur de quartier » (3M€ pour le mandat) et les politiques en faveur de l’emploi (4,5M€ pour le mandat).

 

S’agissant des investissements, les budgets seront essentiellement consacrés, sur l’ensemble du mandat, au financement du pôle aquatique (15M€), à l’installation de nouvelles caméras de vidéosurveillance (1M€), au développement des pistes cyclables, (5M€) à la création d’un parc urbain (2M€), à la rénovation de l’éclairage public (3M€), la rénovation des équipements sportifs (4M€) et à la construction de la scène de théâtre et du musée de la photographie (8,5M€).

 

J’ai tenu à ce que mon programme soit entièrement budgétisé et à ce que les prévisions de dépenses soient présentées sans modification des taux de prélèvement fiscaux.

 

 

 

 

EMPLOI ET DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUE

 

Comment allez vous valoriser en région et au niveau national l'image de la ville et de ses équipements ?

Quelles sont les mesures principales à prendre pour augmenter l'attractivité économique et touristique de Metz ?

 

 

 

Pour favoriser l’emploi, je réorienterai les actions de la cellule emploi et insertion de la ville vers davantage de partenariats avec les acteurs économiques. Je veux également créer, dans les cinq « maisons cœur de quartier » un guichet unique emploi formation pour favoriser l’insertion professionnelle. La ville sera partie prenante du programme « territoire zéro chômeur de longue durée », déployé en expérimentation à la Patrotte.

 

Je réorienterai les activités de l'agence Inspire Metz vers davantage de prospection et je lancerai une nouvelle image de marque, « Metz la Dorée » à l'image de Toulouse la ville rose, afin de faire rayonner notre ville en misant sur notre magnifique patrimoine pour développer notre potentiel touristique. Je veux promouvoir une ville lumineuse et inspirante. La vitalité, l'énergie et les talents de nos étudiants et de nos entrepreneurs sont des moteurs et des vecteurs de l'attractivité et du rayonnement de Metz, et plus largement de la Métropole. L'attractivité de l'Université de Lorraine est encore faible pour les néobacheliers qui viennent d'autres académies. Nous devons travailler ensemble à la promotion de nos écoles, de nos laboratoires de recherche, de ces lieux d'excellence qui méritent davantage de mise en lumière. Je souhaite également multiplier la coopération transfrontalière, qu'elle soit économique, académique, scientifique, culturelle. Notre situation géographique stratégique (24 millions d'Européens accessibles dans un rayon de 200 km) constitue en effet une opportunité extraordinaire de développement que nous devons davantage exploiter, collectivement.

 

 

 

 

VIE CULTURELLE

 

Comment jugez-vous les grands pôles de l'action culturelle messine, cité musicale, centre Pompidou, et le Label UNESCO Musique Etc… ?

Quels sont les axes principaux de votre mandat concernant la culture et sa diversité, et les budgets alloués à son rayonnement ?

 

 

 

Metz bénéficie de sites culturels de premier plan, comme l’Opéra-Théâtre, le Centre-Pompidou ou encore L’Arsenal. Tout au long de l’année, s’enchaînent les concerts, les expositions, les pièces de théâtre… Ce dynamisme culturel doit perdurer. Il doit s’enrichir, aussi, avec des expressions artistiques de qualité, gratuites, festives et s’adressant à tous les publics. Un Festival de « street-art » verra ainsi le jour et les associations, les compagnies ainsi que les artistes de la ville, y seront associés. Les Arts de rue seront davantage soutenus pour leur permettre d’éclore dans de bonnes conditions. La ville financera la création d’une nouvelle scène de théâtre et d’un musée de la photographie à la porte des Allemands. J’instaurerai la gratuité du musée de la Cour d’Or. Je favoriserai une offre culturelle s’étalant sur toute l’année, pas uniquement lors des vacances d’été et des fêtes de fin d’année.

J’ai détaillé, lors de l’audition des candidats à l’Arsenal le 3 mars dernier, plusieurs de mes propositions en matière de culture.

https://www.lasemaine.fr/municipales-metz-culture-invite-enfin-campagne/

 

 

 

 

SÉCURITÉ

 

Quels seront vos choix en terme de sécurité pour les années futures et quelle part donnerez vous à la prévention (et comment) ?

Quelles autres mesures ayant un impact sur la sécurité engagerez vous ?

 

 

 

La sécurité n'est ni de droite, ni de gauche. Elle est un droit constitutionnel. J’ai conscience que certains secteurs de la ville peuvent générer un sentiment d'insécurité. Je fais partie de ceux qui estiment la ville trop peu éclairée. Je veillerai à ce que soit déployé, sur 20% des éclairages existants, un système d'éclairage modulable LED, qui s'intensifie considérablement lors de la détection d'une présence humaine. Je créerai un poste de police rue des Clercs, je renforcerai la présence policière le jour et en soirée, relayée par une police de nuit. Les lieux festifs feront l'objet d'une attention particulière, pour permettre aux jeunes (et moins jeunes) de profiter de la vie nocturne sans appréhension et dans la sérénité. Bien que très attachée aux libertés individuelles, je reconnais à la vidéosurveillance un intérêt pour la dissuasion, l’identification des délinquants et l’élucidation des délits. C’est pourquoi je propose d’ajouter 100 caméras aux 138 existantes, notamment dans les parcs, à proximité des écoles et des points de collecte des déchets (PAVE).

 

 

 

 

MESURES ORIGINALES

 

Quelles sont les mesures originales dont vous êtes porteur ou initiateur et que vous soutiendrez même si vous n'étiez pas élu ? En tant que maire de Metz, retiendriez vous certaines propositions d'autres candidats, et si oui lesquelles ?

 

 

 

Pour une ville de la taille de Metz, chaque programme électoral traite légitimement de sécurité, de logement, de propreté, de solidarité, de soutien aux associations et d’urbanisme de proximité. Ce sont là des propositions de bon sens qui, finalement, sont propres à la gestion de toutes les grandes métropoles. C’est pourquoi j’ai souhaité mener, en plus d’une réflexion sur la gestion du quotidien, une réflexion sur des outils innovants qui, à mon sens, participent largement à la profondeur de mon programme. Trois propositions peuvent ainsi être mises en avant. Le « bureau des temps » que je souhaite créer sera un outil innovant destiné à synchroniser les services de la ville aux rythmes de vie des habitants. L’ « urbanisme du quotidien » fera l'objet d'un service dédié, et qui sera chargé d'identifier et de traiter dans un délais très court les petites anomalies, qui, accumulées, produisent parfois l'effet d'une ville peu soignée (par exemple, défaut de réverbère, dépôt sauvage de déchets, chaussée dégradée, etc...), c’est une mesure de proximité. L’ « agora des citoyens » sera un outil innovant pour que vive la démocratie locale. Dans mon programme, j’ai volontairement limité les grands projets d’infrastructures car je considère que ce mandat doit être l’occasion d’investir dans l’humain, dans les proximités, dans le bien être des habitants. Comme maire, j’y veillerai car je crois profondément que c’est ce qu’attendent les messines et les messins pour les six prochaines années.

 

Enfin, je n’exclus jamais de travailler en bonne intelligence avec d’autres candidats, sur la base de propositions cohérentes et pragmatiques qui servent l’intérêt général. Je ne suis ni idéologue, ni étroite d’esprit.

 

Ces réponses n'étant pas exhaustives, je vous invite également à trouver, dans le lien ci-dessous, mon programme électoral qui, fort de 160 propositions, vous apportera davantage de détails sur les projets que je souhaite mettre en œuvre à Metz.

http://www.bapourmetz2020.fr/programe-beatrice-agamennone/

 

Partager cet article

Repost0

commentaires